A cheval sur l’actu de la FFE #10 : les Bleus triomphent à St Gallen, un grand tournoi très réussi


Chaque mois, retrouvez « A cheval sur l’actu de la FFE », la chronique 100% équitation pour tout savoir sur votre sport préféré. Dans ce dixième épisode, retour sur le week-end réussi à St Gallen, le Grand Tournoi 2018 et le Jumping de la Baule. 

Weekend triomphal à St Gallen pour les Bleus !

Le circuit Coupe des nations organisé sous l’égide de la Fédération Equestre Internationale (FEI) a élu domicile ce week-end à St Gallen, en Suisse, pour sa 3e étape.Suite au nouveau règlement de la FEI, le CSIO de St Gallen avait décidé d’entamer la compétition par le Grand Prix Longines. Côté tricolore, seuls Olivier Robert en compagnie d’Eros-JO/JEM et Alexandra Francart avec Volnay du Boisdeville, respectivement 10e et 11e au classement provisoire, accèdent à la deuxième manche.
Alexandra Francart termine 13e de l’épreuve avec un total de 8 points de pénalités. Olivier Robert rencontre plus de succès. Grâce à un rapide sans-faute le français remonte à la 5e place du classement. C’est la Portugaise Luciana Diniz, seule cavalière à terminer l’épreuve en conservant un score vierge qui s’impose.

Le dimanche, l’équipe de France composée de Mathieu Billot, Alexandra Francart, Nicolas Delmotte et Olivier Robert, réalise une véritable démonstration et remporte haut la main la prestigieuse épreuve de la Coupe des nations.

Les cavaliers de l’équipe de France se sont élancés en deuxième position sur la belle piste de St Gallen. En première manche, Mathieu Billot et Shiva d’Amaury-JO/JEM, ont parfaitement joué leur rôle d’ouvreurs en effectuant un parcours sans pénalité. Alexandra Francart et son Volnay du Boisdeville, pourtant moins expérimentés à ce niveau, ont également survolé le parcours et ajoutent un second sans-faute au compteur de l’équipe. Nicolas Delmotte, associé à Ilex VP-JO/JEM réalise également  un parcours sans-faute, ce qui permet à Olivier Robert  et Eros-JO/JEM de ne pas prendre le départ sur cette première manche, préservant ainsi le cheval qui avait déjà réalisé une belle performance plus tôt dans le weekend. En tête du classement provisoire avant la seconde manche, l’équipe de France, devait tenir le cap pour s’imposer face aux suisses.

Pari réussi pour les bleus, qui réitèrent la performance de la première manche. La France reste sur un score vierge et décroche une magnifique victoire !

Le mot de Philippe Guerdat, sélectionneur national :

Les cavaliers ont été irréprochables, tant au niveau de leur équitation que de leur état d’esprit. Les couples n’ont pas tous le même métier, toutefois l’osmose était au rendez-vous grâce au bon esprit d’équipe des cavaliers. La victoire est vraiment méritée, il y avait de sérieuses équipes en face, notamment celles de Suisse et de Belgique qui avaient aligné de très bons couples. Cette performance rebooste tout le monde et nous permet de repartir sur de bonnes bases.Philippe Guerdat

M-1 avant le coup d’envoi du Generali Open de France 2018 !

Dans moins d’un mois, les championnats de France poneys et clubs prendront possession du Parc équestre fédéral de Lamotte Beuvron pour un mois de compétition. Point d’orgue sportif et festif de la saison pour les cavaliers évoluant en club ou à poney, le Generali Open de France se prépare à accueillir les milliers de cavaliers venus dans l’espoir de décrocher le titre de champion de France et leurs moniteurs et dirigeants de clubs, ainsi que leurs familles. Si certains – les poneys – en sont déjà à la phase des engagements, d’autres – les clubs- courront ce weekend pour un dernier résultat qualificatif.

Depuis 2001, le Parc équestre fédéral accueille le Generali Open de France et met à l’honneur des disciplines diverses et variées, 16 au total sur cette édition 2018. Il y en a pour tous les goûts ! Les amateurs des disciplines olympiques pourront se mesurer les uns aux autres dans les championnats de CSO, dressage ou encore concours complet. Les âmes artistes quant à elles ne seront pas en reste puisqu’elles pourront exprimer toute leur créativité dans les disciplines de la voltige, l’alliance parfaite de l’équilibre et de l’élégance ou encore le carrousel, compromis entre le dressage et le spectacle équestre. Les cavaliers aventureux et amoureux de la nature pourront également trouver leur grâce aux disciplines telles que le TREC ou l’endurance.

C’est donc de nombreuses disciplines qui vont se côtoyer durant le mois de juillet sur les installations du Parc équestre fédéral, la grande maison des cavaliers.

Grand Tournoi, une édition 2018 réussie

Le Grand Tournoi a réuni au mois de mai 560 équipes et environ 3 000 joueurs au Parc équestre fédéral. Cavaliers, coachs, supporters, chevaux et poneys sont venus de la France entière à Lamotte-Beuvron (41) pour participer aux championnats de France de horse-ball, pony-games, paddock polo ou tir à l’arc à cheval.

Le Grand Tournoi est l’aboutissement du projet sportif annuel pour les collectifs équestres de poney-clubs et centres équestres. Week-end après week-end, les équipes se sont préparées au gré des rencontres dans un seul but : remporter le titre de champion de France ! La popularité des sports équestres collectifs est en progression constante, rendant ainsi la compétition de plus en plus disputée. 

Après leurs épreuves, les compétiteurs du jour se sont mués en supporters des équipes de France à l’occasion du Grand Tournoi International, qui proposait des matchs de démonstration joués par l’élite française et espagnole du horse-ball de 21 ans et moins. Au bout du suspense et à domicile les équipes de France féminines et mixtes 21 ans et moins se sont imposées face à leurs homologues espagnols, pour le plus grand bonheur du public et de Trop Top, la mascotte de la Fédération Française d’Equitation !

Entre séances de dédicace, concert et soirée dansante, cette édition du Grand Tournoi a une nouvelle fois été l’occasion d’un moment de partage populaire autour de la passion du cheval et des valeurs sportives.

L’œil de Marie, notre cavalière : Jumping international de la Baule

Comme tous les ans, La Baule accueillait un jumping international sur son mythique terrain. Durant ces quatre journées de compétitions, le public a pu assister à la coupe des nations remportés par le Brésil et au traditionnel Grand Prix sans oublier le derby qui se déroule samedi midi.

Le derby est une épreuve comportant 22 obstacles dont certains naturels. Sur les vingt engagés, seul un cavalier termine le parcours sans pénalité et remporte donc l’épreuve : René Lopez et sa monture, Destiny’s Child.

Fédération Française d’Équitation

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des