Alexandre Camarasa, la renaissance d’un champion


Capitaine de l’équipe de France de water-polo à Rio, Alexandre Camarasa a ensuite été indisponible plusieurs mois suite à trois opérations. Après une année de galère il conserve le titre de champion de France avec le cercle de nageurs de Marseille.

Alex, vous conservez le titre de champion de France, quel sentiment domine ?

La joie parce que ça a été une année très compliquée, on s’est battu pour aller en playoffs alors que tout le monde pensait qu’au final on ne resterait pas champion. Tout le monde nous voyait mort ! Nous avons réussi à conserver notre titre, nous sommes donc très heureux, c’est un beau cadeau pour l’équipe.

Vous perdez ce match retour, avez-vous douté à un moment ?

Bien sur, c‘était difficile de voir qu’on était un peu tétanisé par l’enjeu. On s’est peut-être trop dit que cinq buts c’était acquis, alors que pas du tout. Les strasbourgeois sont arrivés avec le couteau entre les dents, ils ont très bien joué, c’est une équipe très performante à domicile. Donc oui, à un moment j’ai douté, je me suis demandé ce qu’il nous arrivait mais on a réussi à rester soudé et c’est ce qui nous a sauvé.

Sur un plan personnel, après toutes ces épreuves, c’est une sacrée réponse ?

Oui c’est vrai, cette année je suis passé par toutes les étapes au niveau psychologique. Et c’est grâce à de nombreuses personnes que j’ai pu jouer ces finales : les médecins du centre de rééducation de Capbreton, le préparateur mental, le staff du Cercle. Le club a toujours été derrière moi aussi et c’est la meilleure façon de les remercier. Il y a huit mois, je ne pouvais même pas mettre mes chaussettes. Je venais de me faire opérer pour la troisième fois en 1 mois et, là, je soulève le trophée de champion de France !

Quel a été le déclic pour passer d’une saison qui s’annonçait moyenne, à ce titre ?

Il y a eu un changement de mentalité, nous étions trop tendre pour pouvoir conserver le titre. Il faut se donner à fond à chaque match, il y a eu une grosse re-mobilisation avec le préparateur mental et on a réussi à remonter au classement pour atteindre les playoffs tous ensemble.

Zidane et le Real Madrid qui conservent la Ligue des Champions le même soir que votre titre de champion de France, tu y vois un signe ?

Je ne vais pas nous comparer à Zidane et au Réal Madrid. Zidane est un extraterrestre, c est un phénomène et un exemple pour nous. Je suis très heureux pour lui, c’est bien de voir un marseillais réussir. On n’est pas sur la même planète, ce que fait Zidane est incroyable.

Seras-tu toujours à Marseille l’année prochaine ?

Bien sur, j’ai encore trois années de contrat, c’est le club de ma vie, je ne me vois pas jouer ailleurs. J’espère que le club sera ambitieux pour l’année prochaine, j’ai vraiment envie de faire des beaux résultats en Ligue des Champions. J’ai vraiment envie de soulever un trophée européen et d’imiter Ugo Crousillat qui a fait quelque chose de magnifique cette année.

 

Laisser un commentaire