AS Monaco Football Féminin, au coeur du rocher #5 : premier match et le mot de la capitaine


Retrouvez toutes les semaines « AS Monaco Football Féminin, au coeur du rocher », la chronique qui vous permettra de suivre la vie du club féminin de la principauté de l’intérieur. Dans le cinquième épisode, retour sur le premier match de championnat de l’équipe première et interview de la nouvelle capitaine, Priscillia Barbaroux. 

 L’équipe première

Une déception pour ce premier match où les filles perdent 2-1 à la mi-temps, égalisent à dix minutes de la fin avant de prendre un carton rouge et penalty (cette sanction n’existe plus depuis 2016 ) sur la gardienne qui malgré un contact ne fait pas de faute sur l’attaquante. Ce sont donc deux buts pris en dix minutes qui concluent le match sur une défaite de 4-2. D’après le coach, Stéphane Guigo « Les filles n’avaient pas le mental nécessaire qui va avec l’envie de gagner, la détermination, la combativité dans les deux surfaces. Les filles ont également manqué de technique en n’assurant pas des passes simples qui leur auraient permises d’être efficaces, être constamment en mouvement pour recevoir le ballon. J’attendS que les filles se parlent, s’encouragent, car sans ces choses là il est compliqué de faire des résultats. Maintenant il ne faut pas paniquer, nous sommes au départ d’un nouveau cycle, l’effectif a été chamboulé par l’arrivée des nouvelles recrues, et j’ai confiance au groupe pour réagir et apprendre de nos erreurs d’aujourd’hui. »

Les filles disputeront leur premier match de Coupe de France, dimanche 24 Septembre contre ES Contes.

 Interview de notre nouvelle capitaine d’équipe, Priscillia Barbaroux.

Depuis combien de temps joues tu à l’ASM FF et quel poste occupes tu aujourd’hui ?

J’entame ma 2ème année avec l’AS Monaco Football Féminin cette année et j’occupe aujourd’hui un nouveau poste pour moi qui est celui de numéro  6 .

As tu déjà été capitaine ?

Oui ce n’est pas la première fois que je me retrouve avec le brassard je l’avais déjà porté dans mon ancien club à Cannes la Bocca . 

Es-tu surprise que le coach t’ait choisie ?

Vu le nombre de nouvelles joueuses je me doutais que le choix allait se porter sur une des plus anciennes du club, je ne m’attendais pas spécialement à récupérer le brassard mais cela me prouve la confiance du coach .

Quelle va être la différence d’être capitaine cette année par rapport au groupe de filles que tu as ?

Je suis à la même place que le reste de l’équipe avec ou sans le brassard, c’est le coach qui décide de tout au niveau de jeu. Le faite d’être capitaine me permet d’être proche des filles sur et en dehors du terrain, de les guider au mieux et régler les petits litiges avec le corps arbitral si il y’en a . Il n’y a que moi qui ai le droit à la « parole » sur le terrain on peut dire cela comme ça . Les filles peuvent compter sur moi si elles ont besoin. Sur le terrain il faut que le capitaine puisse encourager et dynamiser son équipe quand cela ne vas pas c’est le rôle que m’a confié Stéphane en me donnant le brassard je pense.

Quelle a été ta réaction avec l’ensemble des joueuses suite à la défaite ce week end ?

Je pense que le reste de l’équipe et moi avons était très déçu par le résultat de dimanche . Nous nous sommes dit que nous avions fait un match qui n’était pas à la hauteur de nos exigences et de ce que le coach attendait de nous . Il y a beaucoup de travail à fournir, l’effectif ne se connaît pas encore très bien et il va falloir travailler pour avoir des automatismes . Les décisions arbitrales n’ont pas été en notre faveur mais ce sont les durs lois du football et on doit les respecter. Si nous avions été meilleures, la situation n’aurait pas eu lieu on peut s’en prendre qu’à nous .

Équipe District

Dés débuts encourageants et premières bonnes sensations pour l’équipe réserve du club qui s’est imposée 0-5 contre l’AS Cannes en match amical. C’était l’occasion de faire une revue d’effectif et d’observer comment vivait le groupe. Face à une jeune et valeureuse équipe de Cannoises, nos monégasques se sont montrées plutôt convaincantes. Grâce à l’expérience de quelques joueuses de l’équipe première, le combat fut inégal, mais ce fut aussi l’occasion pour Clément Blazquez de tester plusieurs dispositifs. Le travail continue et la route est encore longue.

Prochain rendez-vous le 1er octobre en amical contre le SMUC de Marseille, au Moneghetti.

AS Monaco Football Féminin

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  S'abonner  
Me notifier des