Edgar Bazin, le futur du rugby grenoblois

Nous avons rencontré Edgar Bazin, trois-quarts du FC Grenoble espoirs, qui apprend beaucoup en s’entraînant au quotidien avec les professionnels. 

Edgar, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Edgar Bazin, j’ai 20 ans et je suis joueur au FC Grenoble.

Comment as-tu commencé le rugby ?

J’ai d’abord fait du football quand j’étais petit mais la mentalité ne me plaisait pas du tout. Mon frère m’a incité à essayer le rugby, j’ai joué avec lui tout un été et je me suis inscrit au FCG à la rentrée.

Quel profil de trois-quarts es-tu ?

Je joue beaucoup sur ma vitesse, j’essaie de franchir la ligne adversaire en utilisant cet atout principal. J’essaye aussi de beaucoup jouer après contact.

Tu as fais la préparation avec les professionnel et tu t’entraines avec eux, qu’est-ce que tu retiens de cela ?

Ce qui m’a vraiment marqué quand j’ai joué avec des joueurs de haut niveau, c’est la vitesse de prise de décision et d’exécution. Tout va plus vite et tu as beaucoup moins de temps pour faire les bons choix. Après physiquement, il y a aussi une différence, j’ai toujours joué centre mais à ce niveau là j’ai été replacé à l’aile à cause de mon petit gabarit.

Disputer un match officiel avec les pros, c’est ton prochain objectif ?

Oui c’est ça, être sur une feuille de match en pro. Je pense que j’ai un cap à passer au niveau de la vitesse de prise de décision. M’entrainer avec eux au quotidien m’aide vraiment à améliorer cet aspect.

Comment analyses-tu le début de saison des espoirs ? Une belle victoire à Castres un peu gâché par ce revers à Mont de Marsan ?

Nous avons fait deux très bons matchs contre Toulouse et Castres et nous étions vraiment contents de notre jeu car nous avons progressé dans plusieurs domaines.
Et puis la semaine après Castres, on s’est un peu déconcentré à l’entrainement et cela s’est vue lors du match contre Mont de Marsan dans lequel nous avons multiplié les erreurs d’inattention. Ils ont fait un bon match mais nous leur avons clairement faciliter les choses. Nous sommes tous vraiment très déçus de cette défaite et nous avons à cœur de faire un gros match ce week-end.

L’objectif des espoirs, à part prendre match après match, c’est quoi ?

Nous avons vraiment envie de faire quelque chose dans ce championnat. Nous montons tout juste d’élite 2 et nous arrivons à gagner contre des grosses équipes. L’objectif premier est de rester en élite 1 pour la saison prochaine et ensuite si nous pouvons nous qualifier pour les phases finales, ce serait vraiment sympa à jouer.

A titre personnel comment te sens-tu ? Comment juges-tu ton début de saison ?

J’ai eu un petit coup de fatigue là mais c’est normal car j’ai repris le 19 juin avec les pros. J’ai eu quelques jours de repos qui m’ont fait du bien et je suis en forme, je sens que la préparation physique va commencer à vraiment porter ses fruits.
Mon objectif est de reproduire ce que j’apprends avec les pros à l’entrainement en matchs avec les espoirs et j’espère que j’arriverai à le faire !

Le rugbyman qui t’a le plus impressionné sur un terrain ou à la télé ?

Sonny Bill Williams, j’aime beaucoup ce joueur, je le trouve très impressionnant et il a touché à tous les rugby !

Qui sont les deux meilleurs à l’apéro de l’équipe espoirs ?

C’est dur de balancer les copains. Je dirais Benjamin B. et Corentin G. ☺

Nicolas Jacquemard

Un commentaire sur “Edgar Bazin, le futur du rugby grenoblois

  • 16 octobre 2017 at 8 h 44 min
    Permalink

    Faire des matchs amicaux, progresser step by step et rencontrer le plus d’équipes différentes, avec des styles de jeu différents afin de mieux progresser. Ya que ca de vrai. Ce joueur doit être aussi préservé mais pas « protégé dans le sens où, il faut aussi savoir aller au charbon pour s’améliorer. Faites des matchs et encore des matchs. http://www.comeonsport.fr

    Reply

Laisser un commentaire