Jérémie Azou, un champion olympique qui veut encore gagner !

Rencontre avec Jérémie Azou, rameur français qui est devenu avec Pierre Houin champion olympique d’aviron à Rio en août !  

Jérémie, peux-tu te présenter en quelques mots ?

J’ai 27 ans. Je suis originaire d’Avignon. J’habite actuellement à Lyon où je m’entraine au Pôle France. J’exerce le métier de kinésithérapeute et ostéopathe sur la commune de Meyzieu. Je suis en équipe de France sénior d’aviron depuis 2008 et je suis récemment champion olympique.

Quelques mois après ce sacre olympique, tu réalises vraiment la performance que vous avez réalisée ?

Bien sûr ! Et c’est encore plus vrai avec le temps. La routine et l’entrainement ont repris le dessus depuis plusieurs mois maintenant, mais les gens sont là pour nous le rappeler au cas où nous l’aurions oublié, c’est génial !

Quels sont tes prochains objectifs ?

Chaque année nous avons deux rendez-vous importants : le championnat de France bateaux courts (qui pour permet de nous sélectionner pour l’équipe de France) et le championnat du monde (qui aura lieu en Floride fin Septembre 2017).

Actuellement, quel est ton programme d’entrainement pour cette phase de préparation ?

C’est une planification traditionnelle. Mes semaines comptes entre 11 et 12 séances d’entrainements. Je rame tous les matins et le soir j’alterne entre séance de musculation, de vélo, de course à pied, d’ergomètre. C’est beaucoup de volume pour développer nos capacités aérobies.

Arrives-tu a trouvé un bon équilibre entre les entrainements et ton métier de kiné ?

C’est en effet un équilibre même si les journées sont bien remplies. Je pense qu’il est important et indispensable pour un athlète d’avoir les deux dans sa carrière….même si ce n’est pas de tout repos.

Si tu devais décrire l’aviron en 3 mots ?

Nature, Equipe, Physique (je trouve ça assez réducteur de décrire quelque chose en trois mots…).

Tokyo en 2020, on a des chances de te voir là-bas défendre ton titre ?

Rien n’est moins sûr ! Il est difficile de savoir 4 ans à l’avance où on sera. L’envie est là, c’est tout ce que je sais à l’heure d’aujourd’hui !

logo

Laisser un commentaire