JO 2018 – Slalom (H) : le Suédois Myhrer triomphe


Dans une seconde manche délestée du grandissime favori et double champion olympique, Marcel Hirscher, le slalom a réservé des surprises. C’est le Suédois André Myhrer qui a été titré. Encore une fois, les Tricolores terminent au pied du podium.

Alors qu’il était en route pour un formidable triplé, Marcel Hirscher a chuté en première manche, laissant le champ libre à ses adversaires avides d’or. Le premier d’entre eux, le Norvégien Henrik Kristoffersen, a pris les devants avec 22 centièmes d’avance sur son voisin suédois Andre Myhrer et le Français Victor Muffat-Jeandet, sur le podium provisoire (+0’62), en quête d’une nouvelle breloque en Corée. Deux autres Français étaient dans les clous en vue du final : Alexis Pinturault (6ème à 0’82) et Clément Noël (7ème à 0’86) étaient alors en embuscade pour monter sur la boîte. De son côté, pour ses derniers JO, Jean-Baptiste Grange confirme ses échecs olympiques en ajoutant un troisième abandon en première manche (après 2006 et 2014) après avoir enfourché.

Lors de la deuxième manche, Clément Noël est le premier mousquetaire à s’élancer. Une erreur en fin de parcours lui coûte de précieux centièmes et le podium (4ème à 0’71). De son côté, Alexis Pinturault (5ème, +0’73) n’a jamais été vraiment dans le rythme et ne monte même pas sur le podium provisoire. Pour Victor Muffat-Jandet (6ème +à 0’76), des erreurs tout au long du parcours le ramènent loin du graal, juste derrière ses compatriotes. Un tir groupé au goût amer pour les Bleus.

Le jeune Suisse Ramon Zenhausern fait une magnifique manche pour terminer deuxième du classement après son neuvième chrono de la 1ère manche. Il devance de 30 centièmes l’Autrichien Michael Matt qui prend la médaille de bronze. Pour la première place, André Myhrer confirme sa bonne forme et prend le lead au jeune Suisse. Alors que le Norvégien Henrik Kristoffersen avait la route grande ouverte pour être champion olympique, une grossière faute en haut de parcours lui coûte la course. Le Suédois, le Suisse et le Norvégien peuvent exulter, ils sont sur le podium olympique.

Damien Meunier

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des