Julie Gervais, se battre pour jouer sur le circuit


Nous avons rencontré Julie Gervais, joueuse de tennis de 26 ans, qui vient de réaliser un beau parcours au tournoi de Cherbourg. 

Julie, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Julie Gervais, j’ai 26 ans, je suis classée 41ème joueuse française et actuellement 809ème au classement WTA.

Comment et à quel âge as-tu commencé le tennis ?

J’ai commencé le tennis à l’âge de 4 ans. J’étais assez active et à l’époque il n’y avait que ce sport où on pouvait commencer à 4 ans.

D’ou vient le surnom « Gervinator » ?

C’est un mélange entre mon nom de famille et Terminator. Cela part d’une amie qui me surnommait comme ça pour des vidéos décalées que je faisais et ça a été repris ensuite par le milieu du tennis car ça correspond bien à mon jeu agressif 🙂 et parce qu’à cette période je gagnais beaucoup de matchs et de tournois.

Quel est ton plus beau souvenir sur un court de tennis ?

Mon premier titre en 10 000 $ à Stockholm et mon titre de championne de France 2ème série.

Tu viens de réaliser un super parcours à Cherbourg, peux-tu nous raconter ton tournoi ?

Oui j’ai fait un superbe tournoi. J’ai commencé par mes 2 tours de qualifications qui n’ont pas été si simples que ça et ensuite je gagne le 1er tour du tableau final contre la tête de série 7 en faisant un très bon match. Au 2ème tour je joue une joueuse indienne classée 309 WTA. C’était le match le moins évident car elle avait un coup droit surprenant, un coup j’étais loin de la balle un coup elle faisait de grosses fautes, c’était assez décousu mais j’ai su serrer le jeu quand il le fallait. En quart de finale je joue Samantha Murray ancienne 165 WTA et je ne m’attendais pas à gagner aussi facilement, j’ai joué juste et ça a suffi. En demi-finale je joue Myrtille Georges, je passe complètement à côté de mon premier set et je me reprends dans le deuxième mais la fatigue a pris le dessus et l’accumulation des matchs précédents s’est fait ressentir. Je suis super contente de mon parcours, une première pour moi en demi-finale d’un 25 000 $ c’est juste génial.

Quels sont tes objectifs pour cette fin de saison 2017 ? A quelle place aimerais-tu finir ?

Je n’ai pas d’objectifs de classement car de toute façon c’est éphémère mais plus en termes de niveau de jeu. Je suis très contente du niveau de jeu produit ces dernières semaines, l’objectif est de continuer sur cette lancée en essayant d’enchaîner le plus de matchs possibles de cette qualité et les résultats suivront d’eux-mêmes.

Et pour 2018 qu’est-ce que tu ambitionnes ?

En 2018 je n’aurai pas de points à défendre avant août donc le but est d’engranger un maximum de matchs et de points pour avancer le plus loin possible dans le classement et pouvoir jouer des plus gros tournois.

On connaît les difficultés pour des joueuses classées au-delà de la 200ème place, comment gères-tu cet aspect ?

Je me suis toujours débrouillée seule, je fais mes propres démarches pour aller chercher des sponsors à droite à gauche et je vis chez mes parents car je n’ai pas les moyens de me payer un appartement. J’essaye de jouer le circuit CNGT entre les tournois ITF pour gagner de l’argent et pouvoir partir en tournois, je voyage toujours seule car je n’ai pas les moyens de me payer un coach où d’emmener quelqu’un avec moi. J’essaye toujours dans la mesure du possible de partager la chambre avec une autre joueuse pour amortir les frais d’hôtel… C’est beaucoup de sacrifices et de gestion pour pouvoir jouer sur le circuit.

Aurais-tu des solutions à proposer pour aider les joueuses ?

J’aimerais déjà pouvoir trouver des solutions pour moi-même 😉

Quelle est le joueur ou la joueuse que tu préfères regarder jouer ?

Rafa Nadal c’est mon idole de toujours.

Nicolas Jacquemard

Laisser un commentaire