Kseniya Moustafaeva, s’entrainer avec les meilleures pour les battre


On a rencontré Kseniya Moustafaeva, 10 ème aux derniers jeux olympiques en gymnastique rythmique, qui lance sa campagne de crowdfunding afin d’aller s’entrainer à l’étranger avec les meilleures.

Kseniya, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Kseniya Moustafaeva j’ai 21 ans, j’ai commencé  la gymnastique rythmique à l’âge de 4 ans en Biélorussie et  je m’entraîne aujourd’hui à l’INSEP depuis 2010. Je suis à ce jour 4 fois championne de France (2013 à 2016) et finaliste aux Jeux de Rio en 2016 ce qui n’était plus le cas depuis les JO de Sydney en 2000. Cette finale atteinte lors de ma première olympiade qui m’a laissé un goût d’inachevé ce qui me donne une motivation supplémentaire pour aller  chercher l’or en 2020 à Tokyo.

Comment as-tu commencé la gymnastique rythmique ?

J’ai commencé la GR en Biélorussie , ma mère en faisait lorsqu’elle était plus jeune, c’est donc  tout naturellement qu’elle m’a mise à ce sport. J’ai débuté à Minsk avec un autre entraîneur, pour ensuite continuer en duo avec ma mère lorsque nous sommes arrivées en France en 2010.

Tu as fini 10ème des derniers JO, ça reste un de tes plus beaux souvenirs comme sportive ?

Oui le plus beau et de loin, avoir participé aux Jeux  a été quelque chose d’intense, c’est rêve de tout athlète. J’ai été opéré de l’appendicite en urgence peu de temps avant le début des Jeux, cela n’a pas été facile au point même de remettre en cause ma participation, ce qui a rendu ma qualification en finale encore plus belle. Cela restera à jamais un magnifique souvenir et j’en j’en suis sortie encore plus motivée que jamais . 

Le prochain gros objectif c’est Tokyo en 2020 ?

Oui , mon objectif maintenant est Tokyo. Je vais prendre le challenge année par année, étape par étape en prenant bien soin de moi physiquement, j’ai encore beaucoup à travailler pour intégrer le top 5 mondial. L’objectif à court terme c’est le championnat d’Europe en Hongrie en juin et les championnats du monde en août.

Pourquoi  tu veux partir faire des stages à l’étranger ?

À ce jour je m’entraîne toute seule dans la salle à l’INSEP en tant que gymnaste individuelle. Les stages en Russie sont le meilleur moyen pour moi de m’entraîner régulièrement avec les meilleures, c’est pourquoi en vue d’intégrer le top 5 mondial  je souhaite en faire le plus souvent possible.

Pourquoi avoir fait une campagne de crowdfunding pour financer ce projet ?

Les stages en Russie sont très coûteux, à ce jour la fédération française n’a pas validé un budget assez conséquent pour pouvoir financer la totalité de mes stages, seul un stage est prévu, c’est donc tout naturellement que j’ai décidé de lancer ce projet afin de mettre toutes les chances de mon côté. Lors de  l’année dernière et dans la perspective de l’objectif qui m’avait été fixé par ma fédération j’avais estimé nécessaire de prévoir 4 stages, estimation juste et parfaitement réaliste. L’objectif que je me suis fixé pour ce nouveau cycle olympique étant supérieur à ce jour il me paraît normal et justifié de prévoir au minimum le même nombre de stage sinon plus. C’est donc pour cela que j’ai lancé ce projet.

Quand tu n’es pas dans un gymnase à t’entraîner, comment occupes tu ton temps ?

En plus de mon métier de gymnase je suis en deuxième année dans une école de journalisme. J’alterne mes journées entre les cours et les entraînements et les rares moments de repos c’est pour la famille et les amis proches. 

Le mot de la fin ?

MERCI!!!, non sincèrement un grand merci à tous ceux qui prendront part à ce nouveau projet et à tous ceux qui m’encourageront durant toute cette belle aventure.

Pour aider Kseniya à aller s’entraîner en Russie, c’est pat ici !


logo

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  S'abonner  
Me notifier des