Léo Delgado, un gardien pas comme les autres


Nous avons eu la chance de rencontrer Léo Delgado, le jeune gardien de but du Montpellier Water Polo (MWP) qui vient tout juste de remporter son premier trophée en tant que titulaire, à savoir la Coupe de la Ligue. Il nous raconte son parcours et ses ambitions légitimes. Bonne chance pour la suite de cette carrière qui débute parfaitement !

Bonjour Léo, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour à tous, je me présente, je m’appelle Léo Delgado et je suis le premier gardien au Montpellier Water polo. Originaire de la frontière luxembourgeoise, je suis parti du domicile parental pour m’entraîner à l’INSEP à partir de 15 ans. Après 2 années à l’INSEP  en Pro B, je suis parti 2 ans à Reims (1 saison en Pro B, puis 1 en Pro A), avant de rencontrer la route de Fabien Vasseur et de débarquer à Montpellier. Côté études, je suis titulaire d’un bac S avec mention et je suis une licence en préparation physique et réathlétisation à l’université de Montpellier.

Depuis combien d’années pratiques-tu le water-polo ?

J’ai commencé le water-polo avec la natation à l’âge de 7 ans. Puis, au fil des années, je me suis orienté uniquement vers le water-polo à partir de 13 ans.

Qu’est-ce qui t’a amené vers ce sport ?

J’ai eu la chance de pouvoir apprendre à nager dans un club qui me permettait de découvrir le water-polo dès le plus jeune âge. Le côté attractif, ludique et collectif était plus attrayant que de « compter les carreaux » !

On a vu à Rio que la France était en pleine progression, comment vois-tu cette évolution et peux-tu nous donner une explication ?

Il y a quelque années, la FFN (Fédération Française de Natation) a mis en place une charte limitant le nombre d’étrangers dans les équipes pour le championnat français, ce qui a permis aux clubs de se tourner vers la formation qui est aujourd’hui payante au niveau international.

Quel est la spécificité de ton rôle de gardien de but ? Existe-t-il une différence avec le poste de gardien au foot ou au hand par exemple ?

Le gardien de but est un poste assez particulier car il nécessite des qualités différentes des joueurs de champ. L’expérience et la vision du jeu vont être plus importantes que la force ou la vitesse d’un joueur. Personnellement, je trouve que tous les gardiens doivent acquérir les mêmes qualités, en s’adaptant aux terrains bien sûr.

Peux-tu nous raconter ton meilleur moment de sportif ou ton plus beau souvenir ?

Mon plus beau souvenir date de ce week-end. J’ai gagné mon premier titre, la Coupe de la Ligue, en tant que gardien titulaire avec Montpellier.

Quel est ton rêve pour l’avenir ? L’équipe de France tu y penses ?

Comme tous les sportifs, je rêve de devenir le meilleur. C’est pour ça que l’on s’entraîne chaque jour. Quant à l’équipe de France, ça serait un plaisir d’apporter mes qualités sous la bannière tricolore.

Si on te mettait face à une boule de cristal, comment te verrais-tu dans dix ans ?

Dans 10 ans ? Je me vois encore prendre du plaisir en jouant au water-polo !

As-tu des passions en dehors de l’eau ?

Je possède quelques hobbies, plus particulièrement le fixie et le cyclisme de piste. Après je suis un fan de sport extrême, que je pratique en vacances pour éviter de me blesser avec mes 2 mains gauches 😂

Est-ce qu’il y a un poloïste, qui évolue au même poste que toi, qui influence ton style ?

Je suis un peu différent des autres gardiens, c’est drôle à dire mais je suis relativement petit. Alors pour trouver un gardien dans les meilleurs équipes européennes, c’est assez difficile. Je dirai plutôt que je suis en concurrence avec d’autres gardiens qui ont le même style que moi.

Si on te proposait de passer 1 heure avec un sportif, quel serait-il ?

Question trop difficile (haha) joker  😊

 

Laisser un commentaire