L’Euro 1984, synonyme de victoire pour les bleus

1984 a été une année historique pour l’équipe de France qui a été porté tout le long de la compétition par son « carré magique » remanié ainsi que par un Michel Platini au sommet de son art.

L’Euro 1984 a été la 7e édition de ce championnat d’Europe, comme pour l’Euro 2016, l’Euro 1984 a été organisé et accueilli par la France. Cette édition de 1984 fût disputée par huit nations. L’ensemble des équipes à l’exception de la France a dû participer à des phases de qualification pour pouvoir rejoindre la France et participer à cet événement. L’équipe de France n’a pas eu à subir cette phrase de qualification car elle a été automatiquement qualifiée, la France étant le pays organisateur.
Les 7 qualifiés et la France ont été répartis en deux groupes distincts. Le groupe A composé de la France, de la Belgique, de la Yougoslavie ainsi que du Danemark et le groupe A composé de l’Allemagne de l’Ouest, de l’Espagne, du Portugal ainsi que de la Roumanie.

Le match d’ouverture s’est déroulé au Parc des Princes à Paris, il a opposé la France au Danemark. Au cours de ce match la France s’est imposé face à son adversaire sur le score de 1 à 0 grâce à un but de Michel Platini à la 78e minute.
La France n’a pas eu grand mal à s’imposer lors de cette phrase de poule, s’imposant tour à tour face à ses adversaires et à un Michel Platini présent et efficace.
Face à la Belgique la France s’est en effet imposé sur un score de 5 à 0 avec 3 buts pour Platini qui sera également l’auteur d’un triplé face à la Yougoslavie (3 – 2).

Ces victoires placent donc la France en première position de sa poule avec 6 points suivis du Danemark avec 4 points.
Du côté de la poule B, l’Espagne et le Portugal s’imposent respectivement premier et deuxième de leur poule avec 4 points.

En demi-finale la France s’impose au Stade Vélodrome de Marseille face au Portugal pendant les prolongations sur un but décisif de Platini à la 119e minute. Cette demi-finale d’anthologie sera la première d’une série noire pour les Portugais qui connaîtront deux autres défaites face à l’équipe de France en 2000 (2 – 1 pour la France) et également en 2006 sur le score de 1 à 0 en faveur des Français.
L’Espagne réussit à retrouver le chemin de la finale de l’Euro 20 ans après sa victoire à domicile en s’imposant lors de la session de tir au but face au Danemark.

La finale s’est donc déroulée le 27 juin 1984 au Parc des Princes à Paris, arbitrer par le Tchécoslovaque Vojtěch Christov. Lors de cette finale Platini inscrit sont 9e but sur un coup franc à la 57e minute, ce qui lui a valu d’être le meilleur buteur de la compétition. C’est de ce coup franc qu’est née l’expression footballistique « faire une Arconada » du nom du portier espagnol qui a été coupable d’une maladresse qui a coûté un but à son équipe. Bellone viendra clore la rencontre avec un but à la 90e minute.
L’équipe de France a donc remporté cette finale face à l’Espagne sur un score de 2 à 0.

Lors de cet Euro les Bleus ont littéralement brillé et survolés la compétition (avec 12 victoires sur 12 matchs) grâce à leur « carré magique » composé de Lacombe, Bellone, Fernandez ainsi que de Platini qui a été l’auteur d’un très beau tournoi avec une performance remarquable de 9 buts en seulement 5 matchs.

logo

Laisser un commentaire