Loïc Hanrot, un pilier atypique


Nous avons rencontré Loic Hanrot, pilier gauche du FC Grenoble Espoirs, qui revient notamment sur la première partie de saison de son équipe. 

Loïc, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Loïc Hanrot, j’ai 20 ans, je suis pilier gauche au FC Grenoble Espoirs.

Comment et à quel âge as-tu commencé le rugby ?

J’ai commencé à l’âge de six ans. Je viens d’une famille de rugbymen avec mes grands-parents, mon père et même mon frère, donc j’ai toujours été dans ce milieu. J’ai essayé, cela m’a plu et depuis je continue !

Tu fais 1m88, c’est grand pour un pilier non ? Pourquoi ce poste malgré tout ?

Oui, c’est grand pour un pilier donc il faut s’adapter et travailler sa posture, surtout quand en face de toi tu as un petit pilier plus lourd que toi. A la base je n’étais pas pilier, c’est seulement depuis mon arrivée au FCG que je me suis fixé à ce poste car j’étais plutôt efficace. Avant cela je jouais souvent au poste de 2ème ou 3ème ligne.

Quel bilan fais-tu de la première partie de saison de l’équipe ?

Nous avons très bien commencé la saison avec une victoire contre Toulouse au premier match et nous avons enchainé quelques bonnes performances. Ensuite peu à peu, nous avons un peu perdu le fil conducteur et enchainé plusieurs défaites, ce qui nous oblige à être en mode survie pour se maintenir dans la poule. Nous perdons souvent les matchs sur des détails, donc c’est à nous d’être plus rigoureux.

Quels ingrédients faut-il mettre pour repartir du bon pied ?

Il faut que l’on se serre les coudes et qu’on ait tous envie de faire quelque chose ensemble. Il faut également travailler plus dur à l’entrainement et être plus sérieux pour corriger ces détails qui nous coûtent les matchs. Nous sommes une vraie équipe de copains et par moment, nous n’arrivons peut-être pas à faire la différence entre la partie rugby et hors rugby. Nous sommes trop copains ! (rires)

A titre personnel, es-tu satisfait de tes performances ? Qu’est-ce que tu peux améliorer ?

Plutôt satisfait mais je dois encore faire mieux et travailler davantage pour avoir plus de temps de jeu, notamment le domaine de la mêlée, car c’est la base pour un pilier. Je dois aussi être plus présent dans le jeu en demandant plus le ballon.

Quels sont tes ambitions personnelles à moyen terme ?

J’ai envie de continuer avec le FCG et devenir professionnel mais si cela ne se concrétise pas, ça ne sera pas la fin du monde. Je fais des études en 2ème année de licence STAPS et j’aimerai passer un Master pour être professeur d’Éducation Physique et Sportive ou devenir éducateur territorial. Dans tous les cas, je veux rester dans ce domaine car je suis vraiment un amoureux du sport en général.

De quels joueurs t’inspires-tu concernant ton poste ?

Il y a Sona Taumalolo au FCG que j’aime beaucoup, car il a réussi à avoir une longue carrière avec toujours des performances de haut niveau. C’est vraiment une carrière que j’aimerais avoir !

Si je te donnais la possibilité de passer 30 minutes avec le sportif de ton choix, qui choisirais-tu ?

J’aurais aimé que ce soit Mohammed Ali. C’est une légende de la boxe et il a aussi apporté à côté de son sport de par ses engagements.

Si tu dois balancer tes deux coéquipiers qui sont les plus dissipés à l’entrainement ?

Thibault M et Corentin G !

Nicolas Jacquemard

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar
  S'abonner  
Me notifier des