Lucas Chanavat, la demi-surprise ?


Il y a encore quelques semaines, Lucas Chanavat était encore presque un inconnu du grand public. Aujourd’hui, il sera l’un des favoris à la médaille dans l’épreuve de sprint en ski de fond lors des Jeux Olympiques.

C’est lors des championnats du Monde des moins de 23 ans, en 2016, que Lucas Chanavat a commencé à écrire son histoire dans le ski de fond mondial. Sur l’épreuve de sprint, il réalise le meilleur temps des qualifications avant de remporter successivement son quart, sa demi-finale et la finale pour devenir champion du monde juniors. Une entrée remarquée pour le fondeur français qui disputera ses premières courses en Coupe du Monde lors de la saison 2016-2017. A Davos, pour sa deuxième apparition à ce niveau, il réalise le meilleure temps des qualifications avant de prendre la sixième place de la finale.

Lors de la saison 2017-2018, le Français va monter en puissance à l’approche des Jeux Olympiques. Il va monter sur son premier podium en Coupe du Monde en sprint ski libre le 30 décembre à Lenzerheide. Mi-janvier à Dresde, il prend à nouveau la troisième place avant de décrocher une deuxième place sur le dernier sprint avant les JO à Seefeld. Comme il l’a dit lui même dans le Dauphiné, le Français parait prêt pour l’échéance olympique :  « Mes résultats n’ont pas changé mon ambition sur ces Jeux. Cela a accru ma confiance, c’est une certitude, et cela laisse augurer de possibles belles choses. Même si je sais que tout repart à zéro à chaque course, spécialement ici. »

L’avis du rédacteur

Lucas Chanavat est en forme et il ne redoute aucun de ses adversaires. La seule ombre au tableau est que le sprint soit en style classique, alors que ses trois podiums ont été en style libre. Malgré tout, le Tricolore semble inarrêtable : une médaille, oui c’est possible !

Nicolas Jacquemard

Laisser un commentaire