Marie Lematte, une joueuse devenue arbitre


Une seule Française est présente dans les 14 arbitres de la Coupe du Monde féminine de rugby 2017. Nous lui avons posé des questions mais d’abord quelques informations sur elle. Marie Lematte a fait ses débuts en tant que joueuse à XV mais suite à une blessure, elle décide de commencer l’arbitrage et devient arbitre internationale en 2014. Elle est intervenue lors de la préparation de l’équipe de France afin de discuter des règles, des possibles doutes et de parler des attentes des arbitres durant la compétition.

Vous évoluez dans un univers plutôt masculin est-ce que c’est difficile de s’imposer en tant que femme ?

Effectivement c’est un milieu plus masculin mais il y a de plus en plus de femmes qui entrent dans le monde du rugby alors évoluer dans cet environnement n’est pas difficile.

Est-ce que vous voyez le rugby différemment en étant arbitre ? Est-ce qu’il vous arrive de jouer ?

Non car avant j’étais joueuse et je jouais avec passion au rugby et aujourd’hui j’ai toujours cette même passion. C’est juste une histoire de position sur le terrain et un regard légèrement différent. Je veille à une application correcte des règles du rugby.
Non je n’ai pas le temps, l’arbitrage est dévorant et demande énormément de travail et de condition physique car il ne faut pas se blesser.

Arbitrez-vous seulement des matchs internationaux ?

Non, durant le reste de l’année j’arbitre pour la Fédération Française de Rugby (FFR) et je suis appelée sur des tournois comme sur cette Coupe du monde.

Quel est votre meilleur moment rugbystique ?

C’est difficile à dire mais je dirais mon premier tournoi des 6 nations en tant qu’arbitre central en 2016 mais j’en ai d’autres comme les deux coupes du monde.

Qu’avez-vous pensé du match Angleterre-France ?

C’est un résultat dans la logique du terrain. L’équipe de France a été très vaillante et n’a pas à rougir de leur prestation. Elles ont tout donné mais l’équipe d’Angleterre est très forte, pragmatique et surtout très efficace.

Comment voyez-vous la petite finale ?

Les Françaises vont gagner j’en suis persuadée. Elles ont plus de fond de jeu, une grosse défense et sont prêtes physiquement. J’ai confiance, elles ont tout pour réussir et vont le faire.

Un pronostic pour la finale ?

C’est difficile, ce sont deux très bonnes équipes mais je dirais plutôt la Nouvelle-Zélande. Elles ont de très bonnes joueuses, des individualités et beaucoup de vitesse collective alors que les anglaises sont plus homogènes. Verdict samedi soir.

Chloé

Laisser un commentaire