Michael Jordan, « His Airness »


« Il y a Michael Jordan et après il y a le reste d’entre nous » – Magic Johnson.

Michael Jordan, surnommée « His Airness », MJ ou encore « Mike » est un joueur de basket-ball américain professionnel ayant évolué en NBA de 1984 à 2003, il est considéré comme « le » ou tout du moins l’un des plus grands joueurs de basket-ball de tous les temps. Il a par ailleurs fortement contribué à populariser son sport, le basket-ball ainsi que la NBA à travers le monde dans les années 1980 à 1990.

Michael Jordan est né le 17 février 1963 à New-York aux Etats-Unis, plus précisément dans l’arrondissement de Brooklyn. Ses parents ont déménagé à Wilmington en Caroline du Nord peu de temps après sa naissance. Il a étudié à la Emsley A. Laney High School de Wilmington où il a pu y découvrir le sport en jouant, s’essayant au base-ball, au football américain ainsi qu’au basket-ball.
Son père l’encourage très fortement à poursuite une carrière sportive.

En deuxième année il essaie donc d’intégrer l’équipe de basket-ball de son école avec une taille de 1m80, il sera cependant à l’époque juger trop petit pour évoluer à ce niveau et sera tout simplement écarté de l’équipe.
Malgré sa taille juger petit il possède cependant déjà des atouts physiques non négligeables comme une impressionnante détente sèche qui lui a permis de dunker dès l’âge de quinze ans.

L’été qui suit son refus il gagnera dix centimètres ce qui lui permettra enfin d’obtenir une place, lors de ses deux derniéres saisons il obtient une moyenne de vingt points par matchs. Suite à ses performances il sera sélectionné comme senior dans la MacDonald’s All-American Team avec une moyenne de triple-double de 29,2 points, 11,6 rebonds et 10,1 passes.

En 1981 Michael parvient à obtenir une bourse de basket-ball à l’Université de Caroline du Nord à Chapel Hill où il ira étudier. Entraîné par Dean Smith il sera élu meilleur joueur de l’année de l’Atlantic Coast Conference avec une moyenne de 13,4 points par match. L’année suivante il inscrira le panier qui permettra aux Tar Heels de la Caroline du Nord de remporter le Championnat NCAA face aux Hoyas de Georgetown de son futur rival de la NBA Patick Ewing.
Quelques années plus tard il décrira ce panier décisif comme ayant été un point important dans sa carrière de basketteur.

Après avoir remporté le Naismith College Player qui est un trophée décerné au meilleur joueur universitaire de l’année et le Trophée Wooden décerner quant à lui au meilleur joueur universitaire des Etats-Unis en 1984, il mettra fin à ses études une année avant l’obtention de son diplôme avec pour but de se présenter à la Draft de la NBA.
Il y sera sélectionné par les Bulls de Chicago en troisième position derrière les pivots Hakeem Olajuwon et Sam Bowie respectivement sélectionner par les Rockets de Houston et les Trail Blazers de Portland.

Après cette draft il participera aux Jeux Olympiques d’été de 1984 avec l’équipe des Etats-Unis constituée notamment des meilleurs universitaires avec par exemple Chris Mulin et Patick Ewing. Jordan terminera en tête des statistiques avec 17,1 points par match et y remportera la médaille d’or.
Il retournera par la suite à l’université en 1986 pour obtenir son diplôme.

Dès son arrivée en NBA en 1984 il connaît des débuts remarquables et attire très rapidement l’attention avec une moyenne de 28,2 points par matchs et 51,5% de tirs réussis lors de sa première saison avec un total de 2313 points ce qui fait de lui le joueur ayant marqué le plus de points de la saison, la NBA n’avait pas connues de moyenne aussi haute pour un rookie (un débutant) depuis les débuts de Kareem Abdul-Jabbar en 1970.
Ses performances lui permettent seulement 1 mois après ses débuts dans le basket-professionnelle d’apparaître en couverture de Sports Illustrated avec un titre qui se verra par la suite révélateur « A Star is born » (une étoile est née).
Il recevra également le prix attribuer au meilleur joueur disputant sa première année dans la ligue à savoir le NBA Rookie of the Year. Il remportera au total 3 titres de NBA Most Valuable Player (de 1990 à 1993)

Il rejoindra la Dream Team américaine pour les Jeux Olympiques d’été de 1992 à Barcelone, ce qui n’a pas été le cas en 1988 car la FIBA (Fédération International de Basket-ball amateur) n’autorisait pas les joueurs de la NBA à participer aux J.O. Ils ont été sacré lui et son équipe, champions olympiques avec un total de huit victoires sur huit matchs.

Il prendra sa première retraite à l’âge de trente ans en octobre 1993 et tentera une carrière dans le base-ball avec les White Sox de Chicago en Ligue mineure, cependant ses résultats ne lui permettront pas de poursuivre une carrière sérieuse, il mettra dans fin à cette aventure le 2 mars 1995.
Il annoncera son retour officiel en NBA le 18 mars 1995. Et prendra de nouveau sa retraite le 13 janvier 1999 après avoir de nouveau gagné le NBA Most Valuable Player ainsi que le NBA All-Star Game Most Valuable Player en 1996.
Il relancera une dernière fois sa carrière le 25 septembre 2001 chez les Wizards de Washington avec l’intention de faire don de son salaire aux victimes du Pentagone et des attentats du 11 septembre 2001, il joua son dernier match le 16 avril 2003 à Philadelphie.

Michael Jordan est connu pour avoir battu énormément de record lors de sa carrière mais aussi car c’est un arrière capable de jouer ailier et de réaliser de grosses prestations malgré la pression. C’est un joueur très polyvalent, aussi bon et efficace en attaque qu’en défense. L’une de ses techniques de tir favorite est le « fadeaway » qui consiste à manquer en sautant vers l’arrière, ce qui évince pratiquement toute chance de contre pour l’adversaire.

logo

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des