Philippe Marocco, le cœur jaune et bleu

Philippe Marocco est né le 14 juin 1960, sur les terres de l’Ovalie, en Haute-Garonne. Rugbyman français dans une époque où ce sport n’est encore qu’amateur, ce pilier, qui pouvait également évoluer au poste de talonneur, a effectué toute sa carrière avec les « Jaunards » de l’AS Montferrand de 1980 à 1996. En 1985, il est finaliste du Challenge Yves du Manoir, défait par Nice, puis vainqueur l’année suivante sur le score de 22 à 15 contre Grenoble, avec un essai à son actif. En 1994, il atteint pour la première fois la finale du Championnat de France, qu’il perd face au Stade Toulousain 22 à 16. Son équipe parvient, cette année-là, de nouveau en finale du Challenge Yves du Manoir, quelques jours après la finale du championnat, mais lui ne participe pas à cette rencontre, et les auvergnats s’inclinent une fois de plus face à Perpignan 18 à 3. Au cours de cette longue carrière, qui le voit disputer 349 rencontres et inscrire 27 essais, il goûte à 21 reprises au XV de France. Il est lancé dans le grand bassin le 18 janvier 1986 pour le Tournoi des V Nations, face à l’Ecosse. Il marque son seul essai international lors de sa deuxième sélection, contre l’Irlande, lors de ce même tournoi. Au final, il aura participé à 10 rencontres de cette compétition et termine son aventure bleue près de 6 ans plus tard, durant la Coupe du monde de 1991 disputée sur le continent européen. Vainqueurs de leur trois matchs de poule, les Bleus sont opposés aux anglais en quart de finale. Ils s’inclinent 19 à 10 et laissent leurs adversaires du jour aller jusqu’en finale sur leur sol. Les australiens s’imposeront péniblement et deviendront les deuxièmes champions du monde de rugby de l’histoire. Marocco aura pris part à l’intégralité des 4 parties disputées par l’équipe de France, en tant que talonneur. Il est désormais le manager du Montluçon Rugby.

Alexandre Toussaint

       

Laisser un commentaire