Vincent Alessi, travailler pour atteindre mes objectifs


Rencontre avec Vincent Alessi, trois-quarts aile du FC Grenoble, qui veut réaliser de belles choses avec les espoirs pour prétendre à une place en équipe première. 

Vincent, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis Vincent Alessi, j’ai 20 ans et c’est ma 8ème saison au FCG. Avant cela, je jouais à Vizille.

Comment as-tu commencé le rugby ? As-tu pratiqué d’autres sports ?

Je jouais au foot quand j’étais tout petit mais tous mes amis jouaient au rugby donc je me retrouvais un peu seul au foot. Ils m’ont proposé de m’entraîner avec eux, j’ai essayé et j’ai tout de suite accroché. Je joue donc au rugby depuis que j’ai 8 ans et j’ai aussi fait une année de handball entre le football et le rugby.

Comment juges-tu tes années de formation à Grenoble ?

Forcement, le changement entre mon petit club amateur et le FCG a été radical. Tout est beaucoup plus structuré ici et on est vraiment baigné dans la compétition. Je suis vraiment content de ma formation car nous avons eu un vrai suivi, année par année. On nous donne toutes les cartes pour pouvoir accéder au plus haut niveau.

Tu es préparateur physique de Vizille, ton premier club, est-ce important pour toi de garder ce contact avec tes origines ?

C’est très important pour moi de garder ce lien avec mon premier club. Même quand je suis parti jouer à Grenoble, j’ai continué à aller voir jouer l’équipe première. Aujourd’hui, le rôle de préparateur physique est un moyen pour moi de leur rendre la pareille et de les remercier pour ce qu’ils m’ont apporté.

Quel type de joueur es-tu ?

Je suis un ailier qui joue sur la vitesse, les appuis et l’évitement car je n’ai pas un gros gabarit. Je suis comme on dit un « ailier de poche ».

Quels sont les domaines où tu penses devoir progresser pour franchir un cap ?

Je dois travailler mon jeu au pied car c’est indispensable pour un ailier d’avoir cet aspect dans son bagage technique. J’aimerais aussi travailler ma lecture du jeu pour être le plus souvent possible au bon endroit et dans le bon timing.

Vincent Alessi 2
Vincent Alessi qui aplatit contre le Stade Toulousain !
Tu as joué en amical avec l’équipe pro, est-ce ton prochain objectif de jouer un match officiel avec eux ?

Oui c’est mon objectif et je pense même que c’est un objectif pour tous les joueurs qui jouent avec les espoirs. Nous avons tous envie de goûter au plus haut niveau, mais mon objectif principal est d’être le plus performant possible avec les espoirs. Jouer avec les professionnels devrait être la suite logique si mes performances sont bonnes.

C’est la première trêve pour les espoirs, comment analyses-tu votre entame de championnat ? Vous gagnez 2 fois à l’extérieur et perdez 2 fois à la maison, c’est un peu dommage non ?

Au début de la saison, comme c’était notre première année à ce niveau, nous ne savions pas vraiment à quoi nous attendre même si nous imaginions bien que chaque match serait dur à gagner. Nous avons très bien démarré la saison en gagnant à domicile contre Toulouse puis à Castres, nous étions sur une bonne dynamique. Malheureusement, nous enchaînons avec deux défaites à domicile, des matchs que nous pouvions gagner, surtout celui contre Mont-de-Marsan. C’est vraiment dommage de perdre ces matchs alors que nous avions tout en mains pour les gagner. Nous avons été piqués au vif par ces défaites et c’est ce qui nous a permis de relever la tête en allant gagner au LOU. Cette victoire nous permet d’avoir, malgré tout, un bilan positif avec 3 victoires en 5 matchs et une 4ème place au classement.

Quel est ton avis sur la qualité globale du groupe espoirs ? Jusqu’où pouvez-vous aller ?

Nous avons un groupe de qualité avec beaucoup de jeunes joueurs qui sont très performants. Nous avons la chance de tous nous connaître et cela nous permet d’être soudés. Notre objectif est d’aller le plus loin possible dans la poule et de nous qualifier pour les phases finales. Nous verrons bien ce que la suite nous réserve, mais si nous continuons à mettre tous les bons ingrédients, je pense vraiment que l’on peut y arriver.

Si tu pouvais passer 30 minutes avec le sportif de ton choix ?

Je vais choisir Rafael Nadal car je partage les mêmes valeurs de combat et de travail. Comme lui, je ne lâche jamais rien. Même quand il a été blessé, il a su en tirer le positif et travailler plus fort pour revenir au top et c’est vraiment ma vision du sport. C’est mon idole !

C’est le moment où il faut balancer, quels sont les mecs qui mangent le plus souvent au mcdo ? 🙂

Alors je dirais Edgar, Iges et Steven ! 🙂

Nicolas Jacquemard

Laisser un commentaire