Kendo

Kendo

Le kendo est la version moderne du Kenjutsu, l’escrime au sabre pratiquée autrefois au Japon par les samouraïs. Par version moderne, il faut comprendre que le kendo n’est pas seulement un art martial mais également un sport de compétition, aujourd’hui largement pratiqué au Japon.
Le kendo ne se résume toutefois pas à un simple ensemble de techniques et de tactiques du combat au sabre. Il comprend également un volet spirituel. Le kendo permet à ses pratiquants de développer leur force de caractère et leur détermination.

Le kendo est une forme d’escrime au sabre à deux mains où, grâce à l’emploi de matériel adapté (arme en bambou, armure de protection), les assauts sont menés de façon réelle. Il existe également une pratique à deux sabres appelée nito (二刀), héritière de l’école à deux sabres (Hyoho Niten Ichi Ryu), attribuée à Miyamoto Musashi. Les pratiquants sont appelés kendoka (peu usité au Japon) ou kenshi (剣士).

Le kendo est pratiqué aussi bien par les hommes que par les femmes, les entraînements (appelés keiko, 稽古) étant généralement communs. Des compétitions féminines sont organisées, mais il n’est pas rare de constituer des équipes mixtes lors de championnats. Grâce aux protections et à l’absence de contact physique violent et de chutes, le kendo peut se pratiquer à partir de 5 ou 6 ans et jusqu’à plus de 80 ans.

Ce sport se pratique dans un dojo (道場) : une salle équipée d’un plancher. Il n’existe pas de catégorie de poids et les pratiquants ne portent aucun signe extérieur de leur grade.

 

Fédération / Institution
Matériel / Equipement
Actualités / Blog
Equipes / Clubs


Étiquette , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire