Natation

Natation

La natation, c’est-à-dire l’action de nager, est la méthode qui permet aux êtres humains et à certains animaux de se mouvoir dans l’eau sans aucune force propulsive que leur propre énergie corporelle. La natation regroupe des activités diverses, comme le déplacement à la surface de l’eau et sous l’eau (plongée, natation synchronisée), le plongeon, ou les jeux pratiqués dans l’eau. Elle se pratique en piscine, en eau libre (lac, mer), ou en eau vive (torrent). La natation demeure un sport accessible à tous. L’offre en matière d’activités sportives aquatiques est large et tend à se diversifier encore davantage. Qu’il s’agisse de l’aquagym, de l’aquabike, du yoga aquatique ou de la simple nage, toute personne peut pratiquer un sport dans l’eau. La natation est un sport olympique depuis 1896 pour les hommes et depuis 1912 pour les femmes.

Les nages de compétition se nagent en bassin de 25 m (petit bassin) et de 50 m (grand bassin).

  • Le papillon 50, 100 et 200 mètres
  • Le dos (dos crawlé), 50, 100 et 200 mètres ;
  • La brasse 50, 100 et 200 mètres ;
  • La nage libre 50, 100, 200, 400, 800 et 1 500 mètres. En théorie, la nage libre autorise tous les styles de nage, en pratique, c’est le crawl, la nage la plus rapide, qui est utilisée. Dans une épreuve de quatre nages, la partie en nage libre doit être parcourue dans une nage différente du dos, de la brasse et du papillon (règle SW 5.1).

Dans une épreuve de quatre nages (100, 200 ou 400 mètres), l’ordre des nages est le suivant : papillon, dos, brasse et crawl. Dans un relais, l’ordre change : dos, brasse, papillon, crawl afin de permettre au « dossiste » de partir (le départ en dos se fait dans l’eau, les mains sur les poignées situées sous le plot et non par plongeon du plot comme dans les autres nages). La nage 100 mètres quatre nages individuelle ne peut se nager qu’en petit bassin.

Sur ces 40 épreuves, seules 32 sont disputées aux jeux olympiques. Les 50 mètres en papillon, en dos et en brasse ainsi que le 800 mètres nage libre chez les femmes et le 1 500 mètres nage libre chez les hommes ne font pas partie du programme olympique mais sont disputés dans les autres compétitions, notamment les championnats du monde.

La brasse est la nage la plus réglementée techniquement mais aussi la plus dure à réaliser et la plus « lente », avec notamment l’obligation de réaliser des mouvements simultanés et dans un même plan horizontal, de toucher le mur simultanément avec les deux mains au virage et à l’arrivée et d’alterner un mouvement de bras et un mouvement de jambes dans cet ordre (règle SW 7). Dans toutes les nages, la coulée est limitée avant la ligne des 15 mètres. Sauf en brasse, où la coulée est limitée par le nombre de mouvements, c’est-à-dire un mouvement de dauphin (appelé une ondulation) descendant des jambes, un mouvement de brasse (bras et jambes) et le premier cycle de bras qui doit permettre au nageur de couper la surface. Aussi il n’est pas possible d’évoluer sur toute la durée d’une distance olympique en immersion.

Certains nageurs se rasent les poils (jambes, bras, tête et même sourcils) notamment à cause de la résistance qu’ils exercent, mais aussi parce qu’une légère couche de peau est ôtée et que le nageur a une meilleure sensation de l’eau.

 

Fédération / Institution
Matériel / Equipement
Actualités / Blog
Equipes / Clubs


Étiquette , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire