Nous suivre

Football

11 mai 2002 : Thierry Henry, meilleur buteur de Premier League

Sophie Clapier

Publié

le

11 mai 2002 : Thierry Henry, meilleur buteur de Premier League
Photo Arsenal Football Club

FOOTBALL – En ce jour de mai 2002, Arsenal reçoit Everton pour la dernière journée de Premier League. Et si les Gunners sont assurés d’être champions d’Angleterre, un joueur peut terminer meilleur marqueur du championnat. Ce joueur, c’est Thierry Henry.

Ça s’est passé le 11 mai 2002

Pas de quoi s’inquiéter avant ce dernier match de la saison pour Arsenal, certain de remporter le championnat anglais avec sept points d’avance sur Liverpool. Une dernière victoire contre Everton 4-3 pour terminer en beauté, et le tour est joué. Thierry Henry et ses coéquipiers peuvent savourer le moment. Parlons-en de Thierry Henry justement, lui qui est devenu grâce à ce match le premier Français à être meilleur marqueur de Premier League. S’il ne comptait « que » 22 réalisations avant la rencontre contre Everton, son doublé du jour lui permet de prendre la tête devant les 23 de Ruud van Nistelrooy. Ce dernier ne marquera pas de but supplémentaire lors de la dernière journée, tout comme l’attaquant de Chelsea Jimmy Floyd Hasselbaink, bloqué à 23 unités également.

En revanche, Alan Shearer aurait pu revenir à égalité avec Thierry Henry, s’il avait réalisé le doublé aussi. Mais contre Southampton, s’il réduit la marque au retour des vestiaires, c’est cependant insuffisant pour surpasser le numéro 14 des Gunners. Avec 24 buts dans la saison, l’attaquant tricolore est pour la première fois meilleur buteur de Premier League. Une première loin d’être une dernière. Avec 228 réalisations sous les couleurs des Gunners, il est le meilleur buteur de l’histoire du club. Pas étonnant donc qu’il ait sa statue devant l’Emirates Stadium depuis 2011.

©Arsenal French Club

Info : Il réussit une nouvelle fois cette performance lors de la saison 2003-2004 avec pas moins de 30 buts. L’année suivante, ses 25 réalisations le mettent encore au top du championnat anglais, tout comme les 27 de 2004-2005.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Euro 2020

Fil Info

Actus à la une