Nous suivre

Formule 1

1er septembre 2019 : Première victoire en Formule 1 pour Charles Leclerc

Publié

le

Photo Icon Sport

FORMULE 1 – Au lendemain du décès tragique de son ami Anthoine Hubert, Charles Leclerc lui a rendu le plus beau des hommages en s’imposant pour la première fois de sa carrière en Formule 1. Retour sur cette victoire.

Ça s’est passé le 1er septembre 2019

Il y a des victoires qu’on savoure plus que d’autres. Malheureusement, Charles Leclerc gardera un goût amer de sa première en Formule 1. Parti en pole position, le Monégasque a réalisé une course parfaite sur le Grand Prix de Belgique. Malgré le retour de Lewis Hamilton dans les derniers tours, il a su tenir bon pour franchir la ligne d’arrivée en tête d’une petite seconde devant le Britannique. Charles Leclerc s’offre ainsi sa première victoire mais également la première de la saison pour la Scuderia. Il a ensuite dédié celle-ci au pilote Anthoine Hubert, décédé la veille sur ce même circuit. Son ami ne l’a pas quitté de la course, plusieurs hommages étant présents sur la monoplace du Monégasque, comme un supplément d’âme.

Info : En s’imposant à Spa, Charles Leclerc devient ainsi le plus jeune vainqueur d’un Grand Prix pour Ferrari, le troisième plus jeune de l’histoire de la Formule 1.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une