Nous suivre

Boxe

28 juin 1997 : Mike Tyson mord l’oreille d’Holyfield en plein combat

Publié le

28 juin 1997 : Mike Tyson mord l’oreille d'Holyfield en plein combat
Photo Essentially Sport

BOXE – Novembre 1996 : Enfin, la première rencontre entre Mike Tyson et Evander Holyfield promise depuis quelques temps a lieu. Si le multiple champion du monde des poids lourds part favori, c’est pourtant Holyfield qui s’impose en dix rounds. La revanche de ce 28 juin 1997 est donc capitale pour Iron Mike qui a un blason à redorer.

Une nouvelle fois, Mike Tyson est donné vainqueur. Mais une nouvelle fois, rien ne va se dérouler comme espéré. Dès les premières minutes, Tyson est dominé et encaisse les coups. L’arcade déjà ouverte lors de la seconde reprise, il se reprend au début de la troisième. Mais alors que les deux hommes se retrouvent au corps à corps, Tyson s’en prend à l’oreille droite de son adversaire. Holyfield ne peut que constater les dégâts, il lui manque un bout. L’arbitre interrompt le combat quelques instants.

La partie manquante ramassée et deux points de pénalités plus tard contre Iron Mike et les deux boxeurs se font face de nouveau. C’est qu’il faut le finir ce troisième round ! Seulement à peine le temps d’oublier la douleur à droite, que celle-ci arrive à gauche. Nouveau coup de sang de Tyson et le voilà qu’il recommence le bougre ! Il croque alors, pour changer, l’oreille opposée. Si Mills Lane ne voit pas sur le moment l’agression, le replay sur l’écran du MGM Grand de Las Vegas est clair, net et précis. Cette fois c’en est trop, Mike Tyson est disqualifié.

Info : Cet accrochage coûte un an de licence à Tyson et sa carrière de boxeur. Celle-ci ne s’en relèvera jamais malgré une reprise en 1999. Les deux protagonistes de la soirée se sont quant à eux, « réconciliés » dans un spot publicitaire dans lequel, évidemment, ce combat est rappelé.

Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une