Nous suivre

Football

30 août 2020 : Nouvelle victoire lyonnaise en Ligue des Champions

Publié le

Photo Icon Sport

FOOTBALL – Après cette finale 2020 de Ligue des Champions féminine, une question persiste : mais qui peut bien arrêter les joueuses de Lyon ? Depuis plusieurs années, les coéquipières de Wendie Renard trônent sur le toit de l’Europe. Retour sur ce septième sacre.

Ça s’est passé le 30 août 2020

On n’aura bientôt plus assez de doigts pour compter les succès des Lyonnaises en Ligue des Champions. Pour la troisième fois en cinq ans, la formation de Jean-Luc Vasseur a rendez-vous avec Wolfsburg. Et les Allemandes ne dérogent pas à la règle, pour la troisième fois, Lyon s’impose. Tout commence à la 25ème avec un but d’Eugénie Le Sommer, laissée trop longtemps au repos, et qui avait soif de débuter une rencontre.  Peu avant la pause, Saki Kumagai aggrave la marque, déjà 2-0 pour l’OL.

La seconde période est à mettre au crédit des Allemandes. Après de multiples assauts sans trouver l’ouverture, Alexandra Popp réduit le score à l’heure de jeu. Wolfsburg continue de pousser mais la défense lyonnaise tient. Puis en fin de match, Sara Björk Gunnarsdóttir, qui a rejoint Lyon deux mois auparavant en provenance de Wolfsburg justement, vient punir ses anciennes coéquipières en détournant une frappe d’Eugénie Le Sommer. Score final 3-1 pour l’OL, c’est un septième titre continental pour le club, le cinquième consécutif. ENORME !

Info : Trois joueuses de l’Olympique Lyonnais étaient déjà présentes lors de la première victoire : Eugénie Le Sommer, Wendie Renard et Sarah Bouhaddi.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une