Nous suivre

Football

7 septembre 2005 : L’équipe de France victime d’un canular téléphonique

Publié

le

7 septembre 2005 L’équipe de France victime d’un canular téléphonique
Photo Icon Sport

FOOTBALL – En ce mercredi 7 septembre 2005, l’équipe de France de football a un gros match à jouer contre l’Irlande. Un match qualificatif pour la Coupe du monde, un match à ne surtout pas manquer. Pour cette rencontre essentielle, pas de Lilian Thuram en défense, blessé. Du moins c’est ce qui était prévu, avant qu’un imitateur ne change les plans de Raymond Domenech suite à un canular téléphonique.

Ça s’est passé le 7 septembre 2005

Le matin même, Gérald Dahan appelle l’attaché de presse de la Fédération Française de Football en prétendant être le directeur du cabinet de Jacques Chirac. Il demande alors de parler au sélectionneur des Bleus. Voyant son interlocuteur refuser, il décide alors de se faire passer pour le Président de la République, et ça marche. C’est ainsi qu’au fur et à mesure de la conversation, Gérald Dahan repositionne Lilian Thuram dans le onze de départ. Mais ce n’est pas tout… Il s’entretient ensuite avec Zinédine Zidane, capitaine des Bleus, et lui demande un geste fort pour la France, que l’équipe chante la Marseillaise avec une main sur le cœur. Le soir même, l’imitateur se pose devant la télé pour suivre les premières minutes.

Info : L’équipe de France s’impose ce soir-là et décroche son ticket pour le Mondial en Allemagne. Au lendemain de cette rencontre, ému d’avoir pu aider malgré lui, Jacques Chirac appelle réellement Raymond Domenech. Ce dernier, pensant qu’il s’agit encore un fois de l’imitateur et donc d’un nouveau canular, lui a tout simplement… raccroché au nez.


Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une