Nous suivre

Football

AS Monaco Football Féminin, au coeur du rocher #5 : premier match et le mot de la capitaine

Nico

Publié

le

As Monaco Féminin premier match

Retrouvez toutes les semaines « AS Monaco Football Féminin, au coeur du rocher », la chronique qui vous permettra de suivre la vie du club féminin de la principauté de l’intérieur. Dans le cinquième épisode, retour sur le premier match de championnat de l’équipe première et interview de la nouvelle capitaine, Priscillia Barbaroux. 

 L’équipe première

Une déception pour ce premier match où les filles perdent 2-1 à la mi-temps, égalisent à dix minutes de la fin avant de prendre un carton rouge et penalty (cette sanction n’existe plus depuis 2016 ) sur la gardienne qui malgré un contact ne fait pas de faute sur l’attaquante. Ce sont donc deux buts pris en dix minutes qui concluent le match sur une défaite de 4-2. D’après le coach, Stéphane Guigo « Les filles n’avaient pas le mental nécessaire qui va avec l’envie de gagner, la détermination, la combativité dans les deux surfaces. Les filles ont également manqué de technique en n’assurant pas des passes simples qui leur auraient permises d’être efficaces, être constamment en mouvement pour recevoir le ballon. J’attendS que les filles se parlent, s’encouragent, car sans ces choses là il est compliqué de faire des résultats. Maintenant il ne faut pas paniquer, nous sommes au départ d’un nouveau cycle, l’effectif a été chamboulé par l’arrivée des nouvelles recrues, et j’ai confiance au groupe pour réagir et apprendre de nos erreurs d’aujourd’hui. »

Les filles disputeront leur premier match de Coupe de France, dimanche 24 Septembre contre ES Contes.

 Interview de notre nouvelle capitaine d’équipe, Priscillia Barbaroux.

Depuis combien de temps joues tu à l’ASM FF et quel poste occupes tu aujourd’hui ?

J’entame ma 2ème année avec l’AS Monaco Football Féminin cette année et j’occupe aujourd’hui un nouveau poste pour moi qui est celui de numéro  6 .

As tu déjà été capitaine ?

Oui ce n’est pas la première fois que je me retrouve avec le brassard je l’avais déjà porté dans mon ancien club à Cannes la Bocca . 

Es-tu surprise que le coach t’ait choisie ?

Vu le nombre de nouvelles joueuses je me doutais que le choix allait se porter sur une des plus anciennes du club, je ne m’attendais pas spécialement à récupérer le brassard mais cela me prouve la confiance du coach .

Quelle va être la différence d’être capitaine cette année par rapport au groupe de filles que tu as ?

Je suis à la même place que le reste de l’équipe avec ou sans le brassard, c’est le coach qui décide de tout au niveau de jeu. Le faite d’être capitaine me permet d’être proche des filles sur et en dehors du terrain, de les guider au mieux et régler les petits litiges avec le corps arbitral si il y’en a . Il n’y a que moi qui ai le droit à la « parole » sur le terrain on peut dire cela comme ça . Les filles peuvent compter sur moi si elles ont besoin. Sur le terrain il faut que le capitaine puisse encourager et dynamiser son équipe quand cela ne vas pas c’est le rôle que m’a confié Stéphane en me donnant le brassard je pense.

Quelle a été ta réaction avec l’ensemble des joueuses suite à la défaite ce week end ?

Je pense que le reste de l’équipe et moi avons était très déçu par le résultat de dimanche . Nous nous sommes dit que nous avions fait un match qui n’était pas à la hauteur de nos exigences et de ce que le coach attendait de nous . Il y a beaucoup de travail à fournir, l’effectif ne se connaît pas encore très bien et il va falloir travailler pour avoir des automatismes . Les décisions arbitrales n’ont pas été en notre faveur mais ce sont les durs lois du football et on doit les respecter. Si nous avions été meilleures, la situation n’aurait pas eu lieu on peut s’en prendre qu’à nous .

Équipe District

Dés débuts encourageants et premières bonnes sensations pour l’équipe réserve du club qui s’est imposée 0-5 contre l’AS Cannes en match amical. C’était l’occasion de faire une revue d’effectif et d’observer comment vivait le groupe. Face à une jeune et valeureuse équipe de Cannoises, nos monégasques se sont montrées plutôt convaincantes. Grâce à l’expérience de quelques joueuses de l’équipe première, le combat fut inégal, mais ce fut aussi l’occasion pour Clément Blazquez de tester plusieurs dispositifs. Le travail continue et la route est encore longue.

Prochain rendez-vous le 1er octobre en amical contre le SMUC de Marseille, au Moneghetti.

AS Monaco Football Féminin


Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Football

Mort de Michel Hidalgo : les hommages se multiplient

Avatar

Publié

le

Par

AFP

Ce jeudi, Michel Hildago, grande figure du football français, est décédé à l’âge de 87 ans. Anciens compères et acteurs du monde du sport réagissent.

Didier Deschamps sur France TV Sport

Mon adolescence, comme celle de beaucoup de Français de ma génération, a été marquée par les performances étincelantes de son équipe de France, de la qualification pour la Coupe du monde 1978, que notre football attendait depuis 12 ans, jusqu’à l’éclatante victoire à l’Euro 1984. A titre plus personnel, j’ai eu la chance et le privilège d’apprendre à connaître Michel lors de mes deux passages à l’Olympique de Marseille, comme joueur puis comme entraîneur (Hidalgo y a exercé comme directeur général, NDLR). Dans les bons comme dans les mauvais moments, Michel a toujours fait preuve d’une très grande bienveillance à mon égard. C’était un homme profondément gentil. Au-delà de ses compétences techniques, c’est aussi le souvenir de sa bonté que je veux retenir

Noël Le Graët sur France TV Sport

Nous apprenons aujourd’hui avec une immense tristesse et une profonde émotion la disparition de Michel Hidalgo. La Fédération, notre football est en deuil. Michel Hidalgo fait partie des plus grands noms du football français. Il a marqué l’Histoire et le palmarès du football français et international avec le premier titre majeur remporté par notre équipe de France.

Patrick Battiston sur France TV Sport

C’est une nouvelle qu’on redoutait, on savait qu’il était un peu affaibli. Mais c’est quand même une bien triste nouvelle pour ceux qui l’ont côtoyé, et aussi pour tous les amoureux du football. Parce que c’est lui qui a mis le football français en route, qui lui a donné ses premières lettres de noblesse avec une montée en puissance de 1976 à l’Euro 1984, et ce titre de champions d’Europe en apothéose. C’est un plaisir d’avoir pu jouer sous ses ordres et ses recommandations. Il avait toujours de bons conseils, et entretenait une belle proximité avec ses joueurs. Il était doté d’une vraie gentillesse, mais aussi d’une belle fermeté : il haussait le ton quand il fallait. Il mettait les joueurs très à l’aise. C’était un grand monsieur

Alain Giresse sur France TV Sport

C’est tellement une triste nouvelle, c’est douloureux. C’est une grande peine d’apprendre sa disparition, même si on le savait très affaibli, qu’on savait qu’il était assez fatigué, cette issue on la refuse toujours et voilà c’est arrivé aujourd’hui, dans ce contexte déjà difficile. Ce que je garde de lui, c’est sa conviction, sa détermination à relever le football français par son équipe nationale, en s’appuyant sur des qualités qui étaient les nôtres : la technicité, le jeu.

Il avait cette conviction qu’on pouvait gagner des matchs, des compétitions et il nous l’a transmise, nous a convaincus. C’est son plus grand mérite : de nous avoir fait gagner en jouant. Cela a été une longue montée en puissance de 1976 à 1984. Et ce plaisir qu’il a eu, qu’il avait, quand on était tous réunis autour de lui avec la coupe en 1984. Je pense qu’il a un peu regretté d’avoir quitté le banc des Bleus ensuite.

Il a été le bâtisseur du football français, il a posé les fondations qui ont permis tout ce qui suit, notamment de démontrer que le football français était capable de gagner. Les bases du football français, même si le type de jeu n’était plus le même ensuite, c’est lui qui les a établies. Avant Michel Hidalgo, on n’imaginait pas la France viser un titre. Mais c’était avant. Michel Hidalgo a transmis l’état d’esprit de gagner, cette détermination, cette conviction.

Sur Twitter aussi, le monde du sport réagit

Dicodusport


Lire la suite

Football

Michel Hidalgo est mort

JMPPMJ

Publié

le

Par

Maxppp

Il était le sélectionneur de la mythique équipe de France championne d’Europe en 1984. L’ancien Monégasque et entraîneur Michel Hidalgo est mort aujourd’hui à l’âge de 87 ans.

C’est un pan de l’histoire du football et du sport français qui s’en va. Michel Hidalgo est mort aujourd’hui à 87 ans. Il était apparu affaibli lors de sa dernière apparition publique, entouré de quelques uns de ses anciens joueurs de l’équipe de France. 

Un joueur titré

Joueur du Havre, de Reims puis de Monaco où il a passé la majeure partie de sa carrière, Michel Hidalgo a tout gagné. Il est triple champion de France (1955, 1961 et 1963) et a remporté 2 Coupes de France (1960 et 1963). Avec le Stade de Reims, il a même disputé la finale de Coupe des Clubs Champions en 1956.

Le Nordiste se reconvertit entraîneur. Dès 1976, il est nommé sélectionneur d’une Équipe de France de football qui se cherche des résultats. Bénéficiant d’une génération de joueurs dorée (Rocheteau, Bossis, Giresse, Platini…), il permet aux Bleus de se qualifier pour la Coupe du Monde 1978 en Argentine. Audacieux, il n’hésite pas à mettre en place des schémas de jeu ultra offensifs et à faire jouer à l’Équipe de France l’un des jeux les plus léchés du monde.

Le Carré magique de Michel Hidalgo

C’est particulièrement le cas lors de la Coupe du Monde 1982 en Espagne. Michel Hidalgo n’hésite pas à aligner 3 ou 4 milieux offensifs (Platini, Giresse, Genghini, Tigana dans une moindre mesure). Une équipe aux principes de jeu romantiques qui verra ses rêves de finale écrasés par le réalisme allemand lors de la célèbre rencontre de Séville.

Le chef d’œuvre de Michel Hidalgo est à n’en pas douter le Championnat d’Europe 1984. Il coïncide aussi avec la meilleure période de Michel Platini, homme de base de l’organisation de Michel Hidalgo. Le match qui reste dans toutes les mémoires est sans nul doute la demi-finale remportée contre le Portugal 3-2 au bout des prolongations. La France remportera son premier titre international en finale au Parc des Princes contre l’Espagne le 27 juin.

Michel Hidalgo sent qu’il a mené sa mission à bien, il passe la main à Henri Michel. Il quitte 2 ans plus tard son poste de DTN pour devenir manager de l’OM de Bernard Tapie jusqu’en 1991.

Michel Hidalgo restera par la suite présent dans les médias, apportant son expertise indéniable et irremplaçable. Il s’est éteint aujourd’hui dans le sud de le France. Le pays perd l’un des ceux qui lui a appris à gagner.

JMPPMJ

 


Lire la suite

Football

Le Quiz impossible du football

Nico

Publié

le

Par

Confinement oblige, c’est le moment de revoir ses grands classiques du football avec un quiz pour les experts. 17 questions pour savoir si vous maîtrisez votre sport à travers les siècles et que vous méritez le surnom de bible du football.

On ne va pas se mentir, avec Wikipedia, vous pouvez répondre aux 17 questions et avoir donc 20 sur 20, mais à quoi cela va-t-il servir ? Utilisez vos connaissances et votre sens de la déduction pour relever ce quiz impossible, où 3 questions valent 2 points alors que les 14 autres en valent seulement 1 (la valeur est indiquée sur chaque question).

Irez-vous chercher le 20/20 (impossible) ? Ou au moins la moyenne (possible) ?

Dicodusport


Lire la suite

Football

[Vidéo] Thierry Gilardi : « Pas ça Zinédine, pas ça ! »

Nico

Publié

le

Par

Eurosport

Thierry Gilardi, l’un des meilleurs commentateurs que le football français ait connu, nous a tragiquement quittés il y a 12 ans d’une crise cardiaque. 

Pour lui rendre hommage, un moment devenu culte. Lorsque Thierry Gilardi découvre les images du célèbre coup de tête asséné par Zinédine Zidane à Marco Materazzi en finale de la Coupe du monde 2006, il ne peut s’empêcher de sortir une phrase devenue mythique : « Pas ça Zinédine ! Pas ça. »

Dicodusport


Lire la suite

Football

« The English Game », la série Netflix sur la naissance du football

Nico

Publié

le

Par

Netflix

Netflix vient de dévoiler sa nouvelle création originale. « The English Game », une série sur la naissance du football en Angleterre, et plus globalement sur la lutte des classes à la fin du 19ème siècle.

Julian Fellowes, connu pour avoir créé la série emblématique Downton Abbey, est l’un des co-créateurs de cette nouvelle série historique. Celle-ci se consacre à la naissance du football à la fin du 19ème siècle. Inspiré d’une histoire vraie, le scénario montre l’opposition des classes qui existait au Royaume-Uni. Cette dernière est symbolisée par deux personnages : Fergus Suter pour les ouvriers et Arthur Kinnaird pour les plus aisés.

La lutte des classes au cœur de la série

Au moment de sa création au milieu du 19ème siécle, le football est avant tout un sport de riches. La Coupe d’Angleterre est longtemps dominée par une équipe élitiste appelée les Old Etonians, dont Arthur Skinnair est le capitaine. Un industriel de la ville de Darwen décide alors de faire venir deux joueurs écossais pour renforcer son équipe. Le but ? Tenter de remporter le trophée tant convoité. Fergus Suter, accompagné de Jimmy Love, débarque alors en Angleterre depuis son Écosse natale. Il devient le premier joueur à être payé pour jouer eu football. Une révolution.

La série met en avant l’évolution du football. D’abord sport très brutal, avec beaucoup de contacts à l’image d’Arthur Skinnair, le football évolue vers un jeu de passe, où l’on court beaucoup moins balle au pied, sous l’impulsion de Fergus Suter.

« The English Game », une réussite

Mais la lutte des classes, qui agite l’Angleterre dans les années 1890, prend une place prépondérante dans la série. Six épisodes pour cette première saison qui plaira à la fois aux fans du ballon rond, mais plus globalement aux amateurs de fictions tirées de faits réels, tant Justin Fellowes arrive une nouvelle fois à nous faire entrer dans son univers.

Découvrez la vie de celui qu’on considère comme le premier joueur de football professionnel, dans une Angleterre où les ouvriers tentaient de faire valoir leurs droits face à une aristocratie qui ne les considérait que très peu.

Dicodusport


Lire la suite

Fil Info

BiathlonIl y a 1 heure

« Une Épopée d’Or et de Neige », la vidéo hommage à Martin Fourcade

BIATHLON - Quinze jours après la retraite de Martin Fourcade, le média Biathlon Live a rendu hommage au champion français....

CyclismeIl y a 2 heures

Tour de France 2020 : une décision au plus tard le 15 mai ?

Selon la RTBF, ASO, l'organisateur du Tour de France, se laisse jusqu'à la moitié du mois de mai, au plus...

Rugby à XVIl y a 4 heures

Christophe Urios : « Je n’ai aucune leçon de vie à recevoir de qui que ce soit »

Alors que Mourad Boudjellal avait critiqué Christophe Urios sur ses déclarations pour la reprise du Top 14, l'entraîneur de l'UBB...

VTTIl y a 5 heures

Malgré le report des JO de Tokyo, Pauline Ferrand-Prévot ne prend pas de vacances

VTT - Opérée pour la deuxième fois d'une endofibrose iliaque en janvier, Pauline Ferrand-Prévot a repris l'entraînement depuis quelques semaines....

TennisIl y a 6 heures

Le Top 10 des gains des joueurs de tennis français en activité

TENNIS - Découvrez les 10 joueurs français en activité qui ont ramassé les plus gros gains sur le circuit. Des...

Rugby à XVIl y a 9 heures

Coupe de France des supporters de rugby 2020 – 16ème de finale : SU Agen – FC Grenoble Rugby

Douzième match de la Coupe de France des supporters de rugby 2020. Ce 16ème de finale opposera le SU Agen...

QuizIl y a 11 heures

Avez-vous bien suivi la saison ATP jusqu’à sa suspension ?

ATP – Depuis son début en janvier jusqu’à sa suspension le 12 mars dernier, nous avons pu assister à une...

Rugby à XVIl y a 24 heures

La Fédération Française de Rugby annonce la fin de toutes les compétitions amateurs

La Fédération Française de Rugby a annoncé la fin de toutes les compétitions amateurs en raison de l'épidémie de Coronavirus.

VTTIl y a 24 heures

Les championnats du monde de VTT Cross-country reportés

VTT - Prévus à Albstadt (Allemagne) du 25 au 28 juin, les championnats du monde de cross-country ont été reportés...

BiathlonIl y a 1 jour

Quentin Fillon Maillet à propos de Fourcade : « J’ai du mal à me dire qu’il est en dehors du groupe »

BIATHLON - Actuellement confiné chez lui dans le Jura, Quentin Fillon Maillet s'est confié à France TV Sport. Le troisième...

Advertisement

Nous rejoindre

Le Club Dicodusport

Nous suivre sur Facebook

Dicodusport © 2020 - Tous droits réservés