Nous suivre

Athlétisme

Athlétisme Mondiaux en salle : Armand Duplantis s’emploie pour décrocher le titre

Maxime Cazenave

Publié le

Athlétisme Mondiaux en salle Armand Duplantis s'emploie pour décrocher le titre
Photo Icon Sport

CHAMPIONNATS DU MONDE EN SALLE D’ATHLÉTISME 2024 – Au terme d’un concours finalement moins relevé que prévu, Armand Duplantis a décroché un nouveau titre. Moins souverain qu’à son habitude, le Suédois s’est fait quelques frayeurs avant de surpasser Sam Kendricks, et de rassurer en franchissant 6,05 m en fin de soirée. 

Si un concours ouvert était attendu pour chasser le podium, la victoire semblait être inévitable pour le cannibale Armand Duplantis. Pourtant, la salle de Glasgow va être le théâtre d’un concours surprenant.

Collet échoue à 5,75m, Duplantis tremble, Nilsen prend l’eau

La plupart des favoris vont faire l’impasse sur la barre d’entrée pour se lancer à l’assaut des 5,65 m. Cela passe sans encombre pour la plupart des gros poissons, mais Ernest Obiena et Kurtis Marshall grillent eux un joker. A 5,75 m, un premier écrémage va se réaliser. Piotr Lisek et Erus Sasma prennent la porte, mais c’est également le cas de Thibaut Collet. Le Français, qui avait passé la barre précédente sans encombre, va buter à trois reprises pour autant d’échecs. Une véritable déception pour celui qui avait claqué 5,92m, et rêvait se mêler à la lutte pour une médaille.

Le concours se poursuit avec la barre à 5,85 m. Une barre qui va se révéler être un enfer inattendu. Seuls Sam Kendricks, qui poursuit un concours parfait en validant un 4/4, et le surprenant Emmanouil Karalis la franchissent sans encombre. Les deux hommes vont alors patienter un long moment avant de voir un concurrent parvenir à la surpasser. En effet, essai après essai, athlète après athlète, les échecs s’enchaînent. Notamment pour l’insubmersible Armand Duplantis qui fait grise mine suite à deux échecs successifs ! Le Suédois évite finalement la catastrophe sur son ultime essai. En revanche, les candidats au podium qu’étaient Chris Nilsen et Kurtis Marshall prennent la porte.

Duplantis assure l’essentiel, Kendricks 2e

Ernest Obiena fera lui l’impasse après deux échecs avant d’être éjecté sur son premier essai à 5,90 m. Ils ne sont alors plus que trois en lice pour aller chercher l’or. Alors qu’il n’avait encore jamais obtenu une médaille à ce niveau, le Grec Emmanouil Karalis bénéficie de la défaillance de la concurrence pour décrocher une magnifique médaille de bronze. Effectivement, les barres suivantes seront trop hautes pour lui. Restent alors Kendricks et Duplantis. Le Suédois décide de faire l’impasse pour se lancer à l’assaut des 5,95 m.

Un choix qui va se révéler judicieux puisqu’après un nouvel échec, il parvient enfin à réaliser un saut à son niveau, avec de la marge, pour frapper un grand coup. En effet, Sam Kendricks vient lui d’enchaîner deux échecs, et se retrouve sous pression. L’Américain tentera alors d’aller chercher les 6 m pour essayer de renverser la vapeur, sans réussite. L’or déjà autour du cou, Armand Duplantis va ensuite se frotter à la barre à 6,05 m. Après deux échecs, il l’a franchit finalement avec une marge impressionnante. De quoi se rassurer après un concours en dents de scie. Malgré tout, un nouveau titre mondial est au rendez-vous, avec le viseur pointé vers l’échéance olympique à venir.

 

Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a été une transition naturelle. Suiveur assidu de basket et de hockey sur glace, je garde toujours un peu de place pour suivre le cyclisme, le football et le maximum de performances françaises.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *