Nous suivre

Athlétisme

Athlétisme Mondiaux en salle : Bryce Hoppel champion du monde du 800 m, Benjamin Robert a coincé

Victor Clot-Amiot

Publié le

Athlétisme Mondiaux en salle Bryce Hoppel champion du monde du 800 m, Benjamin Robert a coincé
Photo Icon Sport

CHAMPIONNATS DU MONDE EN SALLE D’ATHLÉTISME 2024 – Dans une course où les six finalistes ont joué des coudes, l’Américain Bryce Hoppel s’est imposé, devançant Andreas Kramer et Eliott Crestan. Benjamin Robert n’a pas existé.

Après une demi-finale paradoxale lors de laquelle Benjamin Robert a décroché sa qualification in extremis, troisième, tout en signant la quatrième meilleure performance mondiale de l’année, le Toulousain a connu une toute autre fortune lors de la finale. Très tôt le Français a pris les devants, à la lutte avec l’Espagnol Mariano Garcia. Il a par la suite rétrogradé aux 300m, manquant de chuter dans la foulée. Alors que ses cinq adversaires semblaient en mesure d’accélérer, le Français reculait en queue de peloton. Un temps cinquième en 1:46.80, peut-être émoussé par ses deux courses précédentes, il a finalement été disqualifié quelques instants après pour quelques foulées hors piste.

Très déçu parce que je ne suis pas venu chercher une 5e place. Mais le niveau était très fort. Ils sont plus forts que moi et je n’ai rien à dire. Stratégiquement j’ai essayé de m’imposer, ils en ont voulu autrement. À un moment donné je prends la machine à laver, il y en a 1, 2, 3 qui passent. Je passe de meneur à derrière, je subis la course. Je dois encore m’entraîner si je veux décrocher cette médaille à Paris. Je suis pas encore où je veux être.

Devant, la lutte a été âpre. Dans une course où les athlètes ont très souvent manqué de chuter, c’est l’Américain Bryce Hoppel qui s’impose au finish (1:44.92, meilleure performance mondiale de l’année). Le Belge, Eliott Crestan a sans doute cru un moment être en mesure d’apporter à sa patrie son deuxième titre de la soirée après le relais 4×400 m. Finalement, il lui aura manqué quelques mètres alors que le Suédois Andreas Kramer, en retrait à la cloche, a profité d’un finish impressionnant pour s’intercaler entre les deux hommes.

Passionné de sport depuis toujours, un jour à l'adolescence mes parents m'ont dit : "quitte à passer ton temps à regarder du sport, au moins va le voir en vrai" ! Depuis, cette remarque ne m'a plus quitté et je passe une grande partie de mon temps libre à assister à des compétitions de tous sports. Je mêle d'ailleurs mes deux passions, le sport et les voyages afin de faire une pierre deux coups ! Outre l'US Open ou l'Euro 2021 par exemple, j'ai assisté cet été aux Mondiaux d'athlétisme à Budapest. Mon plus gros coup dur est et restera les JO 2020-2021 pour lesquels j'avais réservé 17 épreuves. La suite, vous la connaissez...

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *