Nous suivre

Athlétisme

Mondiaux Course sur route : Présentation et principaux engagés

Etienne Goursaud

Publié le

Athlétisme Mondiaux sur route Présentation et principaux engagés
Photo Icon Sport

ATHLÉTISME – Présentation et focus sur le plateau des championnats du monde de course sur route, qui auront lieu le 1er octobre à Riga (Lettonie). Avec 13 Français engagés. Mais aussi la star Faith Kipyegon. 

Un nouveau format de compétition

C’est un petit nouveau qui va naître le 1er octobre, du côté de Riga (Lettonie). Les championnats du monde de course sur route voient leur première édition sous ce format. Pour succéder aux championnats du monde de semi-marathon. Si, en 2006 et 2007, l’appellation championnats du monde de course sur route a existé, elle ne comportait qu’un 20 km.

Ce dimanche, trois courses sont au programme. Un cinq kilomètres et le tout récent mile sur route, dont les records du monde sont tout juste homologués. Ce ne serait pas surprenant de voir un nouveau record du monde tomber en 2023, une semaine après celui sur marathon femmes, avec Tigist Assefa, avec ses 2h1:1.53 à Berlin (Allemagne). Enfin, le semi-marathon viendra conclure le programme.

Faith Kipyegon en guest star

La principale tête d’affiche est sans doute la recordwoman du monde du 1 500 m, Faith Kipyegon. Qui s’est engagée sur le mile et qui pourrait bien faire partie de ceux ou celles qui vont s’emparer d’un record du monde. Ce serait son 3ᵉ en 2023, même si, entre-temps, elle a reperdu celui du 5 000 m. Sur le semi-marathon, la favorite sera sans doute sa compatriote Irine Jepchumba Kimais, la seule des concurrentes à être passée sous les 1h05 en carrière (1h04:37). Mais attention à Peres Jepchirchir, une autre Kényane, qui a un record personnel à 1h05:07.

Chez les hommes, c’est l’Éthiopien Jemal Yimer Mekonnen qui possède le meilleur record parmi les engagés, avec son 58:33. Il a couru 58:38 cette année. Dans une course qui devrait offrir une belle bataille entre Éthiopie et Kenya. Mais où Jimmy Gressier peut aussi se défendre. Le Français sera la principale attraction tricolore de ce dimanche. Le 9e du 5000 m des championnats du monde à Budapest fait partie des outsiders, lui qui est passé sous l’heure dans la distance (59:55 cette année).

Treize Français sur la ligne de départ

Woldu peut jouer placée

En plus de Jimmy Gressier,  la France envoie une belle délégation dans la capitale lettone. Avec un total de treize athlètes. Pour certains, il s’agit d’une revanche après une petite déception estivale. On pense à Bérénice Cleyet-Merle, alignée sur le mile femmes. Justement, la demi-fondeuse est détentrice du record de France de la distance sur piste, en 4:26.06. Lors du Meeting Diamond League de Monaco. Elle sera accompagnée de Charlotte Mouchet, redoutable sur 1 500 m, surtout en configuration championnat.

Le semi-marathon femmes sera également intéressant à suivre. Notamment Manon Trapp, en plein progrès sur 5 000 m. Elle possède le « moins bon » record personnel des quatre engagées, mais on connaît le potentiel de la jeune fondeuse, qui a déjà brillé au niveau européen, dans les catégories jeunes. Seule française à avoir fait les minima pour les Mondiaux et les JO sur marathon, Mekdes Woldu, recordwoman de France de la discipline, va chercher à trouver des sensations à moins de dix mois de l’échéance olympique. Elle peut entrer dans le top 15 de la course ce dimanche. Elles seront accompagnées de Méline Rollin et Margaux Sieracki.

Sélection française pour les championnats du monde d'athlétisme sur route

Sélection française pour les championnats du monde d’athlétisme sur route – Via FFA

Frère dans la continuité de Budapest

Présent et auteur d’un marathon solide lors des championnats du monde de Budapest (18e de la course), Mehdi Frère enchaîne avec le semi-marathon ce dimanche. Détenteur d’un record à 1h00:32, le Français peut profiter de l’émulation pour conclure sa belle année par un record personnel. En plus de Jimmy Gressier, il sera accompagné par Benjamin Choquert et Valentin Gondouin sur ce semi-marathon.

Se rapprochant de l’élite mondiale, avec une participation en Diamond League sur 5000 m, Etienne Daguinos sera le seul qualifié français sur le 5 km. Son chrono de 13:47 établi sur la route, pourrait voler en éclats. On rappelle qu’il a porté son record à 13:15.26 sur 5000 m piste et qu’il réalisait encore 13:29.23 le 31 aout dernier, sur la même distance. Enfin, sur le mile, Benoît Campion – passé tout près des minima pour Budapest sur 1 500 m, avec son chrono de 3:34.34 – peut établir un record de France sur cette nouvelle distance sur route.

Le programme des championnats du monde sur route (heure française)

10h50 : 5 kilomètres femmes

11h15 : 5 kilomètres hommes

12h : Mile femmes

12h10 : Mile hommes

12h30 : Semi-marathon femmes

13h15 : Semi-marathon hommes

L’intégralité de la compétition sera à suivre sur All Athletics.tv commentée en français.

Journaliste et amoureux de sport. Ancien footballeur reconverti athlète quand ses muscles le laissent tranquille. Elevé à la sauce des exploits de Thomas Voeckler en 2004, du dernier essai de légende de Eunice Barber à la longueur lors des championnats du monde d'athlétisme de 2003 mais aussi Zidane, Omeyer et Titou Lamaison.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *