Nous suivre

Basket-ball

Basket Coupe de France : Strasbourg crée la surprise face à Monaco et file en finale

Maxime Cazenave

Publié le

Basket Coupe de France : Strasbourg crée la sensation face à Monaco et file en finale
Photo Icon Sport

BASKET COUPE DE FRANCE – Ce dimanche, Strasbourg est parvenu à se défaire de Monaco, tenant du titre, pour se qualifier en finale (93-89). Sur un nuage durant trois quarts avec un Paul Lacombe record (30 points), les Alsaciens se sont effondrés dans le dernier quart, et sont passés proches de la correctionnelle. En finale, ils affronteront la JDA Dijon.

Au lendemain de quarts de finale accrochés, Strasbourg et Monaco se retrouvaient ce dimanche à Trélazé pour un ticket en finale de la Coupe de France.

La Roca Team déjoue, Lacombe et McGee cassent la baraque

En toute logique grande favorite, la Roca Team va pourtant réaliser une entame dramatique. L’adresse est totalement absente, et les pertes de balle s’accumulent. La SIG en profite alors pour coller un cinglant 13-0, avec neuf points d’un Paul Lacombe en feu ! Une fois la rafale passée, l’ASM débloque son compteur, sans réellement relancer la machine. La SIG propose alors une copie consistante, tout en découpant en morceau une défense monégasque en friche. Lacombe ne refroidit pas et claque un premier quart-temps monumental avec 16 points au compteur dans un collectif sérieux (29-18).



L’ASM souffre pour marquer malgré une avalanche de rebonds offensifs et de lancers, et continue de s’enfoncer dans un marasme total. Les Strasbourgeois font alors preuve d’une efficacité létale des deux côtés du parquet en déployant une grosse agressivité, qui se traduit par des fautes à répétition, pour continuer à maintenir une avance confortable. Agressifs et chirurgicaux, ils empêchent leur adversaire de trouver leur rythme. Au relais de Lacombe, Tyrus McGee connaît à son tour un gros coup de chaud, histoire de prolonger jusqu’au bout cette première période impeccable, avec notamment un gros buzzer beater (48-37). Les deux hommes portent alors leur équipe avec…35 points à eux deux !

La SIG s’effondre dans le dernier quart

Déjà auteur d’une filoche avant la pause, Mike James signe un retour fracassant en alignant deux réussites supplémentaires. Ce numéro de soliste permet alors seulement de maintenir l’écart puisque les Alsaciens poursuivent leur récital collectif. La Roca Team se repose alors sur une adresse extérieure retrouvée pour compenser ses déficiences. Mais malgré cinq réussites en cinq minutes, les hommes de Sasa Obradovic ne parviennent pas à stopper l’hémorragie de l’autre côté du parquet. Paul Lacombe en profite pour poursuivre son carnage en battant son record de points en carrière (30 points, 4 rebonds, 6 passes). Le coach monégasque va ensuite se mettre en colère et être éjecté avant même la fin d’un troisième quart où son équipe coule (78-60).



Sous l’impulsion d’Élie Okobo, la Roca Team sonne pourtant la révolte au début de la dernière période face à une SIG plus laxiste. La moitié du retard est ainsi effectué en quatre minutes, forçant Massimo Cancielleri à prendre un temps mort (84-75). Cela n’a pas l’effet escompté, et ses hommes continuent de prendre l’eau de toutes parts. Même avec des shoots improbables de Tyrus McGee (25 points) et Quinton Hooker, le collectif ne perd pas pied. Tétanisés, les Strasbourgeois gâchent des possessions et voient Élie Okobo et Mike James claquer des shoots clutchs pour recoller à une seule possession (88-85). Puis, à 23 secondes du buzzer, Tarpey ramène l’ASM à -1 (90-89).

Envoyé sur la ligne, Hooker tremble avec un 1/2, mais cela sera sans conséquence puisque Mike James rate son tir à trois points. La SIG l’emporte finalement 93-89 après être passée à deux doigts de laisser filer un match qui lui tendait les bras. Les Alsaciens se retrouvent donc en finale, et écartent le champion en titre.

La JDA Dijon fait respecter la logique face à Vichy-Clermont

En finale, l’AS Monaco fera face à Dijon pour essayer de faire le doublé. Plus tôt dans l’après-midi, la JDA est parvenue à se défaire du piège Vichy-Clermont pour sécuriser sa place. La formation de Pro B, tombeuse du Portel la veille, a malgré tout livré un vrai beau combat grâce notamment à un rebond dominant (45-30). Cependant, les Vichyssois ont payé la réussite des Bourguignons derrière l’arc, symbolisée par un Robin Ducoté en feu (17 points, 5/9 à trois points). L’arrière dijonnais termine meilleur marqueur d’un rencontre remportée 73-68 pour la JDA. Prêté à la JAV par son adversaire du soir, Ilias Kamardine mène le scoring vichyssois. Dans une saison maussade, Dijon dispose donc d’une occasion en or d’aller décrocher un titre. De son côté, la JAV va se reconcentrer sur la Pro B, dont elle occupe actuellement la 2e place.

Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a été une transition naturelle. Suiveur assidu de basket et de hockey sur glace, je garde toujours un peu de place pour suivre le cyclisme, le football et le maximum de performances françaises.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *