Nous suivre

Basket-ball

Basket Équipe de France : Du monde amateur aux Bleus, le parcours atypique de Pierre Pelos

Publié le

Basket Équipe de France Du monde amateur aux Bleus, le parcours atypique de Pierre Pelos
Photos Icon Sport

QUALIFICATIONS COUPE DU MONDE 2023 – Parmi les 14 joueurs sélectionnés par Vincent Collet pour la prochaine fenêtre internationale, Pierre Pelos est le seul nouveau venu dans le groupe. À 30 ans, l’intérieur de la JL Bourg est enfin récompensé de son ascension lente et progressive l’ayant mené de la NM3 aux Bleus.

Au milieu d’une génération tricolore bourrée de jeunes talents émergents, difficile de se faire une place en Équipe de France. Toutefois, les joueurs NBA et Euroligue étant réquisitionnés par leurs clubs, cela laisse des ouvertures. On avait vu Terry Tarpey être la belle histoire de 2022. Parti de rien, le Manceau avait craqué une place dans les douze à l’Eurobasket, étant même l’un des joueurs plus importants durant la compétition.

Une lente ascension (presque) linéaire

En ce mois de janvier 2023, Vincent Collet a décidé de donner sa chance à un autre routier de Betclic Élite ayant déjà le gros de carrière derrière lui. A 30 ans, Pierre Pelos voit là se concrétiser un rêve derrière lequel il court depuis des années. Il faut dire que le garçon dispose d’un parcours atypique. Né à Agen, il a grandi dans un environnement 100 % basket, et s’est donc naturellement tourné vers la balle orange. Sans passer par un centre de formation, il a débuté dès ses 17 ans en NM3 pour se forger avant de franchir les étapes une à une. Repéré et signé par l’Élan Béarnais en 2011, il va apprendre le professionnalisme avec la réserve et les espoirs palois. A côté de ses multiples entraînements avec les différentes équipes, il est également employé en tant que surveillant de nuit pour subsister à côté du basket. Durant trois ans, il prend de l’ampleur mais sans réussir à obtenir une place régulière dans l’effectif professionnel, ce qui entraînera son départ.

En 2014, il signe en NM1 avec l’entente Tarbes-Lourdes pour lancer véritablement sa carrière en ayant un véritable rôle. Mission réussie puisqu’il se balade (14,2 points, 6,4 rebonds rebonds). Dès la saison suivante, il confirme un niveau plus haut en Pro B avec Saint-Chamond avant de connaître une période plus creuse. En signant à la JL Bourg en 2016, il voit son temps de jeu chuter, et ne trouve pas sa place au relais de la doublette cinq étoiles Zach Peacock – Youssou Ndoye. C’est à Fos-sur-Mer qu’il va alors franchir définitivement le cap de la Pro B. Suite à une mise en route longue, il prend petit à petit ses marques, jusqu’à décrocher le titre de MVP des finales remportées par les Byers.

YouTube video

Une régularité impressionnante en Betclic comme en Eurocoupe

En 2018, le voilà donc en Betclic Élite pour découvrir le plus haut niveau tricolore à 26 ans. Malgré la descente du club à l’issue de la saison, Pelos a prouvé qu’il avait le niveau en étant l’un des seuls à surnager (12,7 points, 5,4 rebonds). A l’issue de cette campagne, il signe donc son retour à la JLB. Toujours en sortie de banc mais avec un rôle clairement défini, il s’intègre rapidement et est depuis l’une des valeurs sûres d’une des équipes les plus régulières du championnat. Cela lui a notamment permis d’être élu 6e homme de l’année en 2021, et d’être chaque saison un candidat crédible à ce trophée.

De plus, le bonhomme est désormais rompu aux joutes européennes puisqu’il dispute cette saison sa troisième campagne d’Eurocoupe avec les Burgiens. Dans cette compétition, il affiche une régularité épatante. Cette saison, il est même l’un des shooteurs les plus adroits avec des pourcentages ahurissants (65 % en global dont 55 % derrière l’arc !). Des performances remarquables qu’il retranscrit également en championnat où il dispose de pourcentages très bons (53 % en global dont 40 % derrière l’arc).

YouTube video

De Rudy Gobert à Victor Wembanyama

Sa convocation en Équipe de France n’a donc rien de surprenant. D’autant plus qu’il prend numériquement la place de son coéquipier Alexandre Chassang, en grande difficulté cette saison. Avec les Bleus, il ne devrait pas avoir de mal à trouver à sa place au sein d’un effectif talentueux. Attaquant extrêmement complet disposant de mains soyeuses mais limité défensivement par son manque d’explosivité, il devrait se sentir comme un poisson dans l’eau en étant associé à des défenseurs élites comme Victor Wembanyama et Ismaël Kamagate.

En février, l’Agenais va donc franchir un cap supplémentaire dans sa magnifique carrière. Au contraire des jeunes Malcolm Cazalon et Bodian Massa, sélectionnés sans jouer une minute lors du dernier rassemblement (mais de nouveau convoqués en février), Collet devrait offrir une première sélection au Burgien. Cela serait une juste récompense. Plus de dix ans après, Pierre Pelos peut donc espérer porter de nouveau le maillot tricolore. A l’époque, il venait alors de décrocher la médaille d’argent à l’Eurobasket U20 2012 aux côtés de Rudy Gobert et Léo Westermann. Une belle parenthèse de plusieurs semaines qui lui avait donc permis de représenter son pays une première fois. Mais cette fois-ci, le jeune trentenaire touche au Graal avec la sélection A.

Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a été une transition naturelle. Suiveur assidu de basket et de hockey sur glace, je garde toujours un peu de place pour suivre le cyclisme, le football et le maximum de performances françaises.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une