Nous suivre

Betclic Élite 2023-2024

Betclic Élite : Frédéric Fauthoux prolonge son contrat avec la JL Bourg

Maxime Cazenave

Publié le

Betclic Élite : Frédéric Fauthoux prolonge avec la JL Bourg
Photo Icon Sport

BETCLIC ÉLITE 2023/24 – En fin de contrat à l’issue de la saison, Frédéric Fauthoux a décidé de prolonge l’aventure avec la JL Bourg. Les deux camps se sont entendus pour une prolongation de trois ans, jusqu’en 2027.

Au milieu d’un vaste jeu de chaises musicales sur les bancs de Betclic Élite, il était sans aucun doute le nom le plus convoité. En fin de saison, Frédéric Fauthoux arrivait en effet en fin de contrat, et ses bons résultats avec la JL Bourg avaient attiré les convoitises. En particulier celles de l’ASVEL, dont il avait été adjoint de TJ Parker jusqu’à l’été 2022 avant de rejoindre l’Ain.

Mais au final, après une longue réflexion, Frédéric Fauthoux a fait son choix : celui de rester. A 51 ans, il faut dire que l’ancien international français a trouvé le projet idéal pour s’épanouir. Après ses cinq saisons dans la peau d’un numéro un à Boulogne-Levallois, puis deux années à assister TJ Parker à l’ASVEL, il s’est imposé comme le coach français le plus bankable de Betclic Élite depuis deux ans. A sa tête, la JLB a franchi un cap pour devenir cette saison une véritable machine à tous les niveaux. 4e du championnat à égalité avec le 3e, l’ASVEL, l’équipe bressanne disputera à partir de mardi la première finale européenne de son histoire en affrontant Paris en Eurocoupe. Avec en cas de victoire, un premier titre européen, ainsi qu’une invitation automatique en EuroLigue.



Forte d’un noyau dur de JFL expérimentés ainsi qu’un projet clair et efficace depuis deux saisons, la JL Bourg affirme ses ambitions pour les prochaines saisons. Il faudra sans doute encore compter sur le club bressan pour venir titiller les principales puissances nationales et européennes.

Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a été une transition naturelle. Suiveur assidu de basket et de hockey sur glace, je garde toujours un peu de place pour suivre le cyclisme, le football et le maximum de performances françaises.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *