Nous suivre

Betclic Élite 2022-2023

Betclic Élite (J21) : Ce qu’il faut retenir de la soirée du samedi 11 février

Maxime Cazenave

Publié le

Betclic Élite (J21) Ce qu'il faut retenir de la soirée du samedi 11 février
Photo Icon Sport

BETCLIC ÉLITE 2022-2023 – En dehors de la victoire de Cholet à Strasbourg, trois autres matchs concernant la lutte pour le maintien se disputaient. Tous trois vainqueurs, Gravelines-Dunkerque, Nancy et Nanterre sont les grands gagnants.

Première à l’extérieur pour le BCM

Comme Fos la veille, Gravelines-Dunkerque a débloqué son compteur de victoires hors de ses bases. En déplacement à Blois, le BCM a fait preuve de maîtrise de bout en bout pour repousser les assauts blésois jusqu’au terme des quarante minutes. Portés par Kenny Boynton (25 points) et Justin Robinson (24 points), ils ont réalisé le break en milieu de dernier quart (+9), avant de laisser progressivement l’ADA recoller à moins d’une possession dans les pas d’un énorme Amadou Sow (26 points). Ils vont alors faire preuve de sang froid à l’image de Boynton sur la ligne des lancers pour l’emporter d’une courte tête, 92-89. Le BCM s’éloigne d’une zone rouge de laquelle Blois se rapproche dangereusement.

Keith Hornsby et la JSF démolissent Limoges

Lorsque Keith Hornsby a la main chaude, tout peut arriver. Sur trois défaites de rang, la JSF Nanterre avait un besoin vital de rapidement retrouver le chemin de la victoire. Face à un CSP Limoges peu inspiré et d’une terrible maladresse extérieure (2/16), les hommes de Pascal Donnadieu ont brillé. Avec 25 points et un 7/10 derrière l’arc, Hornsby a été le symbole de la réussite nanterrienne, qui boucle la partie avec plus de 50% de réussite derrière l’arc ! Largué dès la première période, le CSP n’a pas réussi à redresser la barre, et enchaîne les mauvais résultats (deux victoires lors de ses huit derniers matchs toutes compétitions confondues). Avec cette victoire autoritaire 87-70, Nanterre reprend une victoire d’avance sur la 17e place.

Le SLUC repousse Le Portel

En pleine bourre, Le Portel voit sa belle série être stoppée. En déplacement à Nancy, l’ESSM a craqué face aux Lorrains portés par un Gentilly affichant complet pour la neuvième fois de suite. Le SLUC a été constamment en tête de la rencontre. Après avoir laissé passer l’opportunité de faire la différence en dilapidant un avantage de 13 points, ils ont réussi à résister au retour portelois en forçant ces derniers à de trop nombreuses pertes de balle. Dans un match qui se joue à peu (79-73), cela se paie cash pour les partenaires de Nadir Hifi (17 points, 5 passes) et Benoît Mangin (18 points, 5 passes). Côté Nancéien, Ike Nwamu a signé sa meilleure performance depuis son arrivée (18 points), bien accompagné par les indispensables Mike Scott (15 points) et Caleb Walker (14 points, 5 rebonds, 5 passes).

Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a été une transition naturelle. Suiveur assidu de basket et de hockey sur glace, je garde toujours un peu de place pour suivre le cyclisme, le football et le maximum de performances françaises.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *