Nous suivre

Betclic Élite 2023-2024

Betclic Élite (J29) : Paris renverse la JL Bourg en deuxième période et poursuit son incroyable série

Maxime Cazenave

Publié le

Betclic Élite (J29) : Paris renverse la JL Bourg en deuxième période et poursuit son incroyable série
Photo Icon Sport

BETCLIC ÉLITE 2023/24 – Le Paris Basketball a décroché sa 22e victoire consécutive toutes compétitions confondues en terrassant de nouveau la JL Bourg dans un remake de la finale d’Eurocoupe (84-80). Malmenés en première période, les Parisiens ont réagi dans le second acte pour préserver leur incroyable série, et solidifier leur 2e place au classement. 

Un parfum de nouveau classique flottait au-dessus de l’Adidas Arena ce dimanche soir. Une quinzaine de jours après s’être affrontés en finale de l’EuroCoupe, le Paris Basketball et la JL Bourg se retrouvaient en Betclic Élite pour un match crucial en haut de tableau, à quelques journées de la fin de la saison régulière. Sur une série affolante de 21 victoires de suite (!), le club parisien disposait clairement du momentum.

Paris déjoue en première période

Comme toujours, les hommes de Tuomas Iisalo imposent leur rythme ultra rapide d’emblée, sans trouver l’adresse qui va avec. La JL peine à rentrer dans son match mais fait les efforts défensifs avant d’enclencher la seconde. Du rebond et de la transition leur permet de se débloquer avant que Jeremy Morgan puis Isiaha Mike n’envoient d’énormes shoots extérieurs pour coller un 10-0 (7-12). Bien en place, les Burgiens poursuivent leur effort avec notamment un Zaccharie Risacher agressif vers le cercle. Paris reprendre quelques couleurs grâce à des pénétrations bien senties, mais Bourg garde un gros rythme offensif pour garder le cap dans le premier quart (22-27).



Si Paris semble se relancer avec Nadir Hifi à la baguette, cela manque de continuité. L’adresse est médiocre et surtout la circulation de balle moins performante que d’habitude. Appliquée offensivement, la JLB trouve avec patience des shoots ouverts, et peut compter sur la performance énorme d’EJ Rowland du haut de ses 40 ans pour dérouler une partition sans réel accroc (33-40). Lorsque le vétéran va souffler, Risacher revient pour en rajouter une couche avec une efficacité diabolique. La défense parisienne ne retrouve pas sa cohérence habituelle et se fait punir en conséquence. La JL termine la première mi-temps en trombe en transperçant la défense parisienne dans l’axe tout en multipliant les gros contres en défense (42-52).



La JL s’effondre dans le troisième quart

Au retour des vestiaires, le score peine à évoluer. Zaccharie Risacher débloque le compteur avec un trois points au bout d’une action collective parfaite mais cela sera le dernier coup d’éclat de la JL avant un très long moment. Sans être impérial, Paris va totalement reprendre l’ascendant en s’appuyant sur une défense bien plus cohérente. Les Bressans sont totalement asphyxiés et perdent totalement leur fluidité. Entre pertes de balle et tirs ouverts refusés, les lumières se sont éteintes. Si Paris n’en profite pas immédiatement, la léthargie bressane va finalement lui permettre de coller un 18-7 dans le troisième quart pour reprendre les commandes (60-59).

TJ Shorts se charge de poursuivre l’effort en début de dernier quart en prenant le jeu à son compte, à la passe comme en pénétration. Le rebond attendu pour Bourg n’intervient pas et Nadir Hifi va prendre le relais de Shorts avec cinq points consécutifs pour créer un écart conséquent (74-66). Mais la JL va se rebiffer. Deux gros shoots de Hugo Benitez maintiennent de l’espoir, puis Salash et Risacher poursuivent le run pour égaliser dans la dernière minute (80-80) ! Justin Simon va alors inscrire un panier crucial sur l’action suivante. Derrière, Isiaha Mike rate son shoot à trois points. Sur la ligne, Nadir Hifi termine le boulot pour sceller la rencontre. Au terme d’un money time étouffant, Paris préserve son invincibilité, et l’emporte 84-80.

Invaincu depuis trois mois, le club parisien signe là sa 22e victoire de rang, et s’affirme comme l’outsider numéro un face à l’AS Monaco dans la quête du titre. Avec deux victoires d’avance sur les Bressans alors qu’il reste seulement trois matchs à jouer, la 2e place de la saison régulière lui semble promise.

Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a été une transition naturelle. Suiveur assidu de basket et de hockey sur glace, je garde toujours un peu de place pour suivre le cyclisme, le football et le maximum de performances françaises.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *