Nous suivre

NBA 2023-2024

Bilan NBA 2024 : 82 matchs de grand n’importe quoi pour les Washington Wizards

Joris Schamberger

Publié le

Bilan NBA 2024 82 matchs de grand n'importe quoi pour les Washington Wizards
Photo Icon Sport

SAISON NBA 2023-2024 –  C’est déjà la fin de la saison régulière en NBA. Alors que la postseason a commencé, certaines équipes sont déjà en vacances pour les six prochains mois. L’heure est donc venue de faire le bilan de la saison de ces franchises. Aujourd’hui, on part dans la Capitale pour parler de l’équipe la plus archaïque de la ligue : les Washington Wizards.

Ce qu’il faut retenir de la saison des Washington Wizards

Comme toute première année de reconstruction, on ne peut pas dire que les attentes étaient très hautes concernant cette équipe de Washington. Et pourtant, rien ne pouvait préparer les fans au cirque qu’a été cette saison régulière dans la capitale. Ce roster monté de bric et de broc n’avait ni queue ni tête. Jordan Poole en tête de gondole de ce début de reconstruction ? On a très vite oublié, tant la saison de l’ancien Warriors a été scandaleuse en tout point. Les Wizards ont donc dû trouver un nouveau leader pour ce jeune groupe : Kyle Kuzma. Certes, ce n’est pas le joueur le plus exemplaire de la ligue, mais il a eu le mérite de donner son maximum pour empêcher ce drôle de bateau de couler davantage.

Collectivement, cette équipe a tout de même montré deux visages cette saison. Les premiers mois, coachés par l’horrible Wes Unseld Jr, on se demandait si cette équipe pouvait jouer le maintien en Betclic Élite. Mais en janvier, un nouveau tacticien est arrivé sur le banc : Brian Keefe. Dès lors, les jeunes qui n’avaient que peu d’occasions de s’exprimer ont pu se montrer davantage. S’il n’est pour le moment pas assuré d’être maintenu à la tête du coaching staff la saison prochaine, il aura eu le mérite de donner un peu de joie aux fans des Wizards dans cette saison morose. Ce bilan de 15 victoires en 82 matchs reste honteux bien sûr, mais finalement relativement encourageant.

Notre prévision en début de saison : 13e / Classement final : 14e


Le MVP : Kyle Kuzma

En l’absence de véritable leader capable de montrer l’exemple, c’est Kyle Kuzma qui a récupéré ce rôle. Finalement, son expérience de champion NBA avec les Lakers a probablement été bénéfique à ce groupe sans réel repaire. Son profil polyvalent sur l’aile en a fait une pièce clé du semblant de système des Wizards. En attaque, il est le meilleur scoreur. En défense, il est souvent envoyé sur les stars adverses. D’ailleurs, sa polyvalence en a fait une des cibles principales de la trade deadline. Il était même sur le point d’être envoyé à Dallas, mais a demandé à son management de refuser l’offre. Kuzma a signé un contrat long terme à la capitale, et semble réellement vouloir l’honorer et y construire quelque chose. Définitivement, le joueur immature habitué des tabloïds de Los Angeles n’existe plus.

Le MIP : Deni Avdija

Sixième des votes pour le titre de MIP, Deni Avdija sort d’une belle saison pendant laquelle il a prouvé qu’il pouvait être un titulaire fiable en NBA. Cela faisait pourtant deux ans qu’il était en sortie de banc. Mais en passant de 9 à plus de 14 points de moyenne cette saison, il a confirmé qu’il n’était pas seulement un bon défenseur qu’on ne ferait jouer qu’une vingtaine de minutes par matchs. D’autant que ses pourcentages au shoot ont bien augmenté, expliquant aussi cette hausse de productivité. Cet été l’Israélien pourrait donc intéresser des contenders grâce à sa polyvalence et son agressivité au rebond. Ou alors il pourrait aider les Wizards à devenir une équipe cohérente à l’avenir.

Le DPOY : Bilal Coulibaly

Dès sa saison rookie, Bilal Coulibaly s’est montré indispensable à cette équipe des Wizards. Régulièrement envoyé sur le meilleur extérieur adverse, il a été un véritable poison sur l’homme pour tous ses vis-à-vis. Une saison rookie encourageante de ce côté du terrain, mais également assez prometteuse en attaque. Le Français a montré une vraie agressivité vers le cercle, qui lui a permis de scorer 8 points par match à des pourcentages assez honnêtes en comparaison au reste de l’équipe. D’ailleurs Brian Keefe ne s’y est pas trompé et l’a propulsé titulaire à la fin de la saison. Pour Washington, Coulibaly est un projet à long terme qui va prendre du temps à pleinement se développer. Mais le potentiel qu’on a vu lors de cette saison rookie a de quoi faire saliver dans la capitale.

La déception : Jordan Poole

Peu de joueurs en NBA n’auront autant exaspéré les fans que Jordan Poole. Lui qui voulait avoir les rênes d’une franchise et montrer qu’il n’était pas qu’un sixième homme… a fini par se faire bencher par son coach au profit du rookie Coulibaly. Entre pourcentages catastrophiques, défense inexistante et body language désastreux, son début de saison est peut-être le plus décevant tout joueur NBA confondu. Si la fin de saison a été encourageante, il va falloir faire beaucoup mieux que ça pour ne pas être considéré comme un paria dans la ligue. Parce qu’avoir ce niveau et cette attitude quand on est payé près de 30 millions de dollars la saison est tout simplement intolérable.

Quel avenir pour les Washington Wizards ?

Sauf miracle, les Wizards ne devraient pas subitement devenir compétitifs cet été. Le projet du nouveau management va mettre plusieurs années à se développer, donc difficile d’envisager de réelles progressions à court terme. Washington espère désormais avoir le meilleur pick possible à la draft. Seuls Tyus Jones et Anthony Gill sont agents libres, et Corey Kispert est éligible à une prolongation de contrat. L’été devrait donc être relativement calme pour la capitale. On attend donc la loterie, et pourquoi pas un ou deux trades surprises concernant Kyle Kuzma, Jordan Poole ou encore Landry Shamet.

Rédacteur depuis juin 2021 - Spécialisé dans le basket américain, et amoureux des Cleveland Cavaliers. Celui qui ne s'est pas levé à 2h du matin pour un Cavs-Knicks ne connait pas la vraie fatigue.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *