Nous suivre

Handisport

Championnats d’Europe de para natation 2024 : Quatre médailles en ouverture pour les Bleus

Maxime Cazenave

Publié le

Championnats d'Europe de para natation 2024 Quatre médailles en ouverture pour les Bleus
Photo via FF Handisport

CHAMPIONNATS D’EUROPE DE PARA NATATION 2024 – À Funchal (Portugal), l’équipe de France a lancé sa compétition ce lundi soir en récoltant quatre médailles. Mention spéciale à la jeune Léane Morceau, qui rafle sa première médaille internationale. 

Neuf mois après des championnats du monde de Manchester réussis, avec 16 médailles décrochées, le gratin de la para natation tricolore est du côté de Funchal (Portugal) jusqu’à samedi, pour y disputer les Championnats d’Europe 2024. Ce lundi soir, les premières finales se sont déroulées. Et déjà, le collectif tricolore a répondu présent.

Première pour Morceau, Portal préchauffe

Chef de file de la délégation tricolore, Alex Portal a décroché sa première breloque en accrochant l’argent sur le 100m papillon S13. Comme toujours, le Tricolore a buté sur le cannibale de la catégorie, recordman du monde, Ihar Boki. Le Biélorusse s’est montré intraitable, terminant avec 39 centièmes d’avance sur le Français. Cependant, le triple champion du monde sera bien plus attendu sur les autres disciplines, là où il a pris l’habitude d’écraser la concurrence.

Monté sur le podium à Manchester lors des derniers Mondiaux sur le 100m brasse SB9, Hector Denayer a récidivé. Mais il troque cette fois-ci le bronze pour l’argent en terminant dauphine de l’Italien Stefano Raimondi. Pour compléter la collection de la soirée, Émeline Pierre a décroché le bronze en 100m dos S12. Enfin, Léane Morceau s’est accaparée le même métal sur le 50m nage libre S10. Un véritable évènement puisqu’elle décroche là à 20 ans sa toute première médaille internationale !

Le récapitulatif des médailles françaises

Or :

Argent : Alex PORTAL (100 m papillon S13), Hector DENAYER (100m brasse S9).

Bronze : Léane MORCEAU (50m NL S10), Émeline PIERRE (100m dos S12).

Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a été une transition naturelle. Suiveur assidu de basket et de hockey sur glace, je garde toujours un peu de place pour suivre le cyclisme, le football et le maximum de performances françaises.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *