Nous suivre

Volley-Ball

Coupe de France de volley-ball : Le Cannet triomphe contre Cannes

Publié le

Coupe de France de volley-ball Le Cannet triomphe contre Cannes
Photo Icon Sport

FINALE COUPE DE FRANCE DE VOLLEY – Dominatrices en Ligue A jusqu’ici, les joueuses du Voléro Le Cannet ouvrent leur palmarès cette saison en dominant le RC Cannes, 3 manches à 1 (25-12, 25-19, 19-25, 25-23). Les Cannetanes ont décroché un succès prestigieux, après une finale d’une belle qualité.

Pour cette finale de Coupe de France, le derby azuréen s’apparentait à une énième version de David contre Goliath. D’un côté, le RC Cannes, plus grand club féminin français, 20 fois lauréat de cette compétition. De l’autre, le Voléro Le Cannet, toujours dans l’ombre de son imposant voisin, et qui ne compte qu’une seule Coupe de France à son palmarès. Mais la tendance est en train de s’inverser puisque c’est Le Cannet qui a terminé en tête de la saison régulière en championnat, alors que Cannes a fini péniblement 6ème. Néanmoins, les Cannoises, au vu de leur expérience, étaient les favorites de cette finale.

Le Cannet déroule son volley

Le début de match est assez spectaculaire, avec deux équipes joueuses, menées par leurs pointues. En effet, Carly Dehoog (Cannes) et Heidy Casanova (Le Cannet) sont rapidement affûtées. Mais c’est Le Cannet qui crée le premier écart, collant un 6-0 à ses adversaires pour mener 8-4. Les Cannetanes sont efficaces au contre, et la passeuse Giulia Carraro est en verve. De plus, les Cannoises perdent temporairement sur blessure leur propre passeuse, Bernarda Brcic. Le Cannet creuse méthodiquement l’écart, mène jusqu’à 19-8, grâce à de bonnes inspirations au service notamment. Les Cannoises perdent pied devant le block adverse et le premier set tombe dans l’escarcelle du Cannet, 25-12.

Les Cannoises entament la seconde manche avec de bien meilleures intentions, mais une Heidy Casanova intenable au service comme en attaque permet aux Cannetanes de rester à niveau. Le match connait alors un temps faible, avec deux équipes qui commettent quelques fautes bêtes en réception. Mais la lutte reprend de plus belle à 11-11, avec notamment une Michaela Mlenjkova (Le Cannet) qui fait des merveilles en attaque. La libéro Francesca Parlangeli redresse la barre en défense, et Le Cannet se détache lentement mais sûrement. Les Cannetanes bouclent finalement le set 25-19 sur une nouvelle attaque gagnante d’Heidy Casanova.

Une victoire méritée

Les Cannoises jettent toutes leurs forces dans la bataille en ce début de troisième set. Jaali Winters notamment se montre en attaque. Le niveau de jeu monte encore d’un cran dans cette manche. Les défenses, notamment, permettent de voir quelques points extrêmement spectaculaires. Les deux équipes ne se quittent pas au score, Cannes refusant de mourir sans combattre. Les Cannoises prennent d’ailleurs 3 points d’avance (15-18), des points qui font des petits puisque le RC Cannes remporte cette manche 25-19.

Regonflées à bloc, les joueuses de Fillipo Schiavo tentent d’enfoncer le clou en début de quatrième manche. Mais le block du Cannet retourne la situation, et Giulia Carraro se charge de distribuer les caviars en attaque. Irrémédiablement, Le Cannet reprend sa marche en avant et mène 15-11. Les Cannoises tentent de retourner la situation, effectuent des changements, se battent en défense, mais rien n’y fait. Le Cannet a remis la main sur le match, et gère bien son affaire, menant 23-18. Dans un ultime effort, les Cannoises reviennent à un point, sauvent deux balles de match, mais doivent s’incliner 25-23 sur une énième attaque gagnante d’Heidy Casanova. Le Voléro Le Cannet remporte ainsi la deuxième Coupe de France de son histoire !

La MVP : Heidy Casanova (Voléro Le Cannet)

La Cubaine avait déjà disputé deux saisons sous le maillot mauve du Cannet (2017-2019), avant d’aller jouer son volley sous d’autres cieux. Alors qu’elle évoluait sous les couleurs de Prometey, en Ukraine, la situation dans ce pays l’a poussée à revenir dans le sud de la France en tant que joker médical. Bien lui en a pris, car elle a tout simplement survolé le match. Son service s’est avéré ravageur (4 aces), et elle a souvent trouvé la solution en attaque (27 points), nous gratifiant de quelques smashs de haute volée. La passeuse Giulia Carraro, parfaite dans son rôle, aurait pu être choisie, mais Heidy Casanova mérite largement les honneurs sur cette rencontre.

Réaction de la MVP

Je suis très contente d’être de retour après mes deux saisons ici. Tout le monde me connait, j’ai pu m’intégrer facilement. Mon match ? J’ai bien écouté mon entraîneur et j’ai eu de la réussite. Cette Coupe de France représente beaucoup pour moi, parce que durant mes deux premières saisons, on avait disputé deux fois les demi-finales sans se qualifier, et cette fois on y est parvenues. Tout le monde a bien joué, on est comme une famille, soudées, on se soutient les une les autres. Il reste le championnat à aller chercher, mais maintenant, place à la fête ! – Heidy Casanova, en zone mixte après le match


John Stockton, Gianni Bugno, Zinedine Zidane, Steffi Graf, Frode Andresen, Stéphane Stoecklin, Davis Kamoga, Primoz Peterka, Werner Schlager et Aurélien Rougerie. Point commun entre ces sportifs? Ils m'ont fait rêver et ont bercé mon adolescence. Je suis un fondu de sports et j'essaie de retranscrire ma passion à travers mes articles. Originaire du Périgord, ma passion pour les Girondins, les Jaunards et les Jazzmen transpire dans mes écrits.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une