Nous suivre

Coupe du monde de football 2022

Coupe du monde de football : Le Danemark, de grandes ambitions légitimes

Publié le

Visuel Dicodusport / Photos Icon Sport

COUPE DU MONDE DE FOOTBALL 2022En pleine progression depuis quelques années, le Danemark s’inscrit comme un sérieux outsider de la Coupe du monde 2022. Pays ambitieux et talentueux, l’effectif danois peut créer des surprises et faire vivre à son peuple un hiver ensoleillé.

Histoire du Danemark en Coupe du monde

Le futur adversaire des Bleus dans la poule D est une nation qui a connu des heures glorieuses dans le football international, grâce à des joueurs de grand talent et des performances collectives tout aussi surprenantes qu’impressionnantes. Pour la 6ème participation à la Coupe du monde des Danois, les ambitions sont grandes.

La première apparition du Danemark à la Coupe du monde a eu lieu en 1986, au Mexique. Alors que deux ans auparavant, l’effectif danois porté à cette époque par Michael Laudrup, Marten Olsen ou encore Preben Elrkjaer Larsen, avait atteint à la surprise générale les demi-finales de l’Euro 1984, cette Coupe du monde fut la confirmation. Même si leur parcours s’est arrêté en 8ème de finale, les trois victoires en autant de matchs en phases de poules restent un souvenir glorieux pour une première participation au Mondial.

Absent de la Coupe du monde 1990 et 1994 (alors qu’il avait terminé troisième à égalité avec l’Irlande en qualifications, le nombre de buts marqués ayant éliminé les Danois), le Mondial 1998 en France fut la meilleure performance du pays. Alors que les Danois étaient dans la poule de la France (défaite, 1-2), de l’Afrique du Sud (match nul, 2-2) et de l’Arabie Saoudite (victoire 1-0), les Danois ont su terminer deuxièmes de la poule C. Opposés au Nigeria en huitième de finale, les Danois ont proposé un récital en s’imposant sur le score de 4-1 pour se hisser pour la première fois au tour suivant (Michael Laudrup a d’ailleurs inscrit un but et délivré deux passes décisives). Si l’aventure s’est terminée face au futur finaliste brésilien en quarts de finale (3-2), cette Coupe du monde 1998 restera leur meilleure performance dans cette compétition.

Michael Landrup lors de France - Danemark à l'occasion de la Coupe du monde 1998

Michael Landrup lors de France – Danemark à l’occasion de la Coupe du monde 1998 – Photo Icon Sport

Quatre ans plus tard, encore une fois dans la poule de la France, le Danemark parvient de nouveau à se hisser en huitième de finale (en battant les champions du monde en titre notamment). L’effectif fut ensuite totalement dépassé par les Anglais en s’inclinant 0-3 (Ferdinand, Owen, Heskey). Il faudra attendre la Coupe du monde 2018 en Russie pour voir le Danemark sortir des poules (élimination au premier tour en 2006). Statistiquement, être dans le groupe de la France est un porte-bonheur pour le Danemark, puisqu’une nouvelle fois en 2018, ils ont atteint les huitièmes de finale. Tout proches d’éliminer les futurs finalistes aux tirs au but (victoire de la Croatie 3-2), les Danois tenteront de réitérer une qualification dans le tableau final. Leurs précédentes expériences seront déterminantes pour franchir un nouveau cap.

Parcours des Danois en qualifications

Placé dans le Groupe F des qualifications pour la Coupe du monde au Qatar, le Danemark a su brillamment se hisser au tour principal. Avec neuf victoires en dix matchs et 27 points empochés sur 30 possibles, sa supériorité a été indiscutable. Face à la Moldavie, les Iles Féroé, l’Autriche, Israël et l’Écosse, c’est contre ce dernier adversaire qu’est advenue la seule défaite danoise (0-2, le 15 novembre 2021).

Groupe et le potentiel XI type

Gardiens : Kasper Schmeichel, Olliver Christensen, Frederik Ronnow.

Défenseurs : Daniel Wass, Rasmus Kristensen, Joachim Andersen, Simon Kjaer, Victor Nelsson, Andreas Christensen, Joakim Maehle, Jens Stryger Larsen, Alexander Bah.

Milieux : Pierre-Emile Hojbjerg, Thomas Delaney, Mathias Jensen, Christian Eriksen, Christian Norgaard.

Attaquants : Andreas Skov Olsen, Jesper Lindstrom, Mikkel Damsgaard, Jonas Wind, Andreas Cornelius, Martin Braithwaite, Kasper Dolberg, Robert Skov, Yussuf Poulsen.

XI type : Schmeichel, Christensen, Kjaer (capitaine), Andersen, Hobjberg, Delaney, Kristensen, Maelhe, Skov Olsen, Eriksen, Dolberg.

Les joueurs à suivre

L’arrêt cardiaque de l’actuel joueur de Manchester United, Christian Eriksen, lors de l’Euro 2020, avait marqué le monde du football, et bien plus encore. Si son retour dans une compétition internationale sera attendu et scruté, son apport sur le terrain sera déterminant. Son expérience et sa gestion du jeu, qui ont fait tant de bien à sa sélection et à Tottenham durant plusieurs années, sont des qualités sur lesquelles le Danemark doit se reposer. En toute logique, sa responsabilité est très importante pour une réussite danoise durant la compétition.

Le capitaine et défenseur de l’équipe danoise, Simon Kjær, est lui aussi un élément central de l’équipe. Meneur d’hommes, imposant et régulier, le champion d’Italie en titre avec l’AC Milan fait office de leader incontesté. L’enjeu pour lui sera, comme il le fait merveilleusement bien depuis plusieurs années, de combiner une grosse activité défensive tout en endossant pleinement son rôle de capitaine. Dans une défense à trois qui se présage (avec Christensen et Andersen), son rôle sera décuplé pour protéger la cage de son gardien Kasper Schmeichel. D’ailleurs, ce dernier sera lui aussi à surveiller. Malgré des performances irrégulières depuis son arrivée à l’OGC Nice cet été, le portier danois sera inévitablement un taulier de l’équipe. Homme d’expérience, l’ancien gardien de Leicester pourra être décisif lors des moments cruciaux (notamment lors des potentielles phases finales).

Simon Kjær - Danemark

Simon Kjær – Danemark – Photo Icon Sport

Si son nom n’est pas le plus connu de la planète football, Pierre-Émile Hojberg aura lui une carte à jouer pendant cette Coupe du monde. Sa créativité, sa combativité et ses qualités dans les passes (deuxième meilleur passeur décisif de l’Euro 2020 avec trois passes) font régulièrement le bonheur de Tottenham depuis 2020. A lui de prouver qu’il peut désormais porter sa sélection vers les sommets.

Enfin, c’est l’attaquant de pointe Kasper Dolberg qui devra se montrer dans cette compétition. Même si son passage au FC Séville n’est pas tout à fait convaincant, sa réussite en sélection a poussé le sélectionneur à le reconduire pour la Coupe du monde. Imprévisible et souvent dangereux devant le but adverse, le jeune Danois (25 ans) aura lui la responsabilité d’être décisif pour emmener le Danemark le plus loin possible dans ce mondial.

Calendrier du Danemark

Mardi 22 novembre

14h : DanemarkTunisie (beIN SPORTS)

Samedi 26 novembre

17h : France Danemark (TF1)

Mercredi 30 novembre

16h : AustralieDanemark (beIN SPORTS)

Notre pronostic pour le Danemark

La composition du groupe D paraît, sur le papier, abordable pour le Danemark pour espérer une qualification en 8ème de finale. Si le match contre la France semble être la finale de ce groupe, tous les espoirs sont permis pour les Danois. Rappelons qu’ils sont sortis victorieux du dernier match contre les Bleus (2-0, le 25 septembre dernier, en Ligue des Nations). Pour la suite, la confiance engrangée lors du dernier Euro (demi-finale) sera déterminante pour espérer aller encore plus haut. Avec une équipe soudée et des individualités performantes, le Danemark peut prétendre à un véritable exploit. Pourquoi pas réitérer la performance de l’été 2021 en atteignant le dernier carré de la compétition..

Actuellement âgé de 19 ans, ma passion du sport est bercée par la descente aux enfers des Verts, la renouveau de l'ASM Clermont et le futur triomphe des Celtics. En toute logique, je suis un grand passionné de sport et j'essaie de retranscrire mes analyses dans les articles. Le rêve d'être journaliste est ma principale source de motivation, en espérant (un jour) apporter un air nouveau à ce si beau secteur.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une