Nous suivre

Escrime

Coupe du monde d’escrime : Déception pour les Bleus à domicile

Sébastien Gente

Publié le

Coupe du monde d'escrime Déception pour les Bleus à domicile
Photo FF Escrime

COUPE DU MONDE D’ESCRIME – Les fleurettistes jouaient à la maison ce weekend, mais entre les compétitions individuelles et par équipes, ils n’ont pu décrocher qu’une médaille de bronze. Les sabreurs et sabreuses, eux, ont fait chou blanc à Tunis.

Une épreuve de Coupe du monde à domicile, c’est toujours important pour une nation historique de l’escrime comme la France. Cette fois, il s’agissait du Challenge Mazars de fleuret. Ils étaient nombreux sur la ligne de départ de l’épreuve individuelle. Mais femmes et hommes confondus, seule Ysaora Thibus a brillé. La championne du monde en titre a assumé son statut, se hissant en demi-finales en sortant au passage ses compatriotes Anita Blaze puis Pauline Ranvier. Las, elle a chuté de peu contre l’expérimentée Alice Volpi. Du bronze donc pour elle, mais on ignorait alors que ce serait la seule médaille du weekend.

Rageant pour les femmes par équipes

Dans l’épreuve masculine, on attendait forcément beaucoup d’Enzo Lefort, double champion du monde en titre, qui semblait parfaitement en jambes. Mais pour son malheur, il est tombé sur rien de moins que le champion olympique, Cheung Ka Long. Le Hong-Kongais va remporter un superbe match et priver le Tricolore à domicile. Alexandre Ediri, lui aussi quart de finaliste, va chuter contre le futur finaliste, l’Italien Guillaume Bianchi.

Fatalement, les Bleus nous devaient une revanche lors de l’épreuve par équipes. Mais les messieurs vont chuter dès leur entrée en lice contre la Chine, et se contenter d’une neuvième place. Les dames, elles, ont atteint le dernier carré, mais se sont vues interdire l’accès à la finale par les Américaines, avant de rater le coche pour le bronze contre le Japon. Si l’évènement a été un beau succès populaire, les résultats sont clairement décevants.

Pas plus de réussite à Tunis

Tunis accueillait également une étape de Coupe du monde, au sabre. Et là encore, les Bleus sont passés près. Ils étaient trois en quarts de finale, mais aucun dans le dernier carré. Boladé Apithy chez les messieurs, Sara Balzer – battue à la mort subite – et Manon Apithy-Brunet ont tous chuté à portée du podium. Le weekend de l’escrime française aura été compliqué jusqu’au bout.

À lire aussi

John Stockton, Gianni Bugno, Zinedine Zidane, Steffi Graf, Frode Andresen, Stéphane Stoecklin, Davis Kamoga, Primoz Peterka, Werner Schlager et Aurélien Rougerie. Point commun entre ces sportifs? Ils m'ont fait rêver et ont bercé mon adolescence. Je suis un fondu de sports et j'essaie de retranscrire ma passion à travers mes articles. Originaire du Périgord, ma passion pour les Girondins, les Jaunards et les Jazzmen transpire dans mes écrits.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *