Nous suivre

Escrime

Coupe du monde d’escrime : Enzo Lefort en argent au Grand Prix de Washington

Sébastien Gente

Publié le

Coupe du monde d'escrime Enzo Lefort en argent au Grand Prix de Washington
Photo via FF Escrime

COUPE DU MONDE D’ESCRIME 2023/2024 – Après une belle compétition, Enzo Lefort a buté sur la dernière marche contre Nick Itkin, et quitte donc les États-Unis avec une médaille d’argent.

Aussi étonnant que cela puisse paraitre, Enzo Lefort, double champion du monde de fleuret, n’a gagné qu’une seule fois en carrière en Coupe du monde. Chaque étape est donc une occasion de mettre fin à l’attente qui dure depuis 2017. Au Grand Prix de Washington, le Français a commencé par battre Chin Yu Leung puis son compatriote Alexandre Sido pour se mettre en jambes.

En 8e de finale, le rugueux Daniel Dosa était son adversaire. Le Hongrois, se plaçant énormément dans la contestation, a fini par en perdre son latin et concédé une défaite logique magnifiée par quelques coups de génie d’Enzo Lefort. Puis c’est l’Américain Andrew Chen qui était son adversaire en quarts. Sortant de trois victoires d’affilée à la mort subite, il a baissé pavillon devant un Français sûr de son fait, vainqueur 15-10 et assuré alors d’une médaille.


Mais pour aller en finale, l’adversité montait d’un cran avec celui qui était comme lui médaillé de bronze l’été dernier aux Championnats du monde : Kyosuke Matsuyama. Une partie qui s’annonçait serrée, mais que le Français a pris par le bon bout, surclassant son rival 15-8 pour aller chercher le défi ultime en finale : Nick Itkin, 5e mondial, vice-champion du monde et soutenu par toute une salle. Un appui que l’Américain a exploité d’entrée en creusant un écart de 4 points qui sera fatal, puisque malgré quelques séquences de folie, Enzo Lefort ne parviendra jamais à revenir à hauteur, s’inclinant 15-12. Une nouvelle occasion manquée de titre, mais le Français confirme malgré tout qu’il appartient à l’élite du fleuret mondial.

John Stockton, Gianni Bugno, Zinedine Zidane, Steffi Graf, Frode Andresen, Stéphane Stoecklin, Davis Kamoga, Primoz Peterka, Werner Schlager et Aurélien Rougerie. Point commun entre ces sportifs? Ils m'ont fait rêver et ont bercé mon adolescence. Je suis un fondu de sports et j'essaie de retranscrire ma passion à travers mes articles. Originaire du Périgord, ma passion pour les Girondins, les Jaunards et les Jazzmen transpire dans mes écrits.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *