Nous suivre

Escrime

Coupe du monde d’escrime : Sara Balzer et Sébastien Patrice font briller le sabre français

Sébastien Gente

Publié le

Coupe du monde d'escrime Sara Balzer et Sébastien Patrice font briller le sabre français
Photo FIE Fencing

COUPE DU MONDE D’ESCRIME 2023/2024 – Le sabre est l’arme absolue de la France, comme en témoignent les victoires de Sara Balzer et Sébastien Patrice pour le dernier weekend de Coupe du monde. 

La journée des Bleus de l’escrime avait débuté par une confirmation. Lauréate du Grand Prix de Cali voilà deux semaines, Auriane Mallo-Breton s’est offerte un nouveau résultat d’envergure pour le dernier weekend de Coupe du monde. Aux Émirats Arabes Unis, à Fujairah, elle s’est offerte la triple médaillée mondiale Olena Kryvytska et la championne du monde par équipes Lee Hye-in pour rejoindre le dernier carré. Las, Pauline Brunner a mis fin à son parcours, mais avec cette médaille de bronze et sa forme actuelle, elle s’affirme clairement comme la meilleure épéiste française du moment. 

Les sabreurs en feu

Mais s’il est une arme qui marche en ce moment, c’est le sabre. Les femmes étaient à Plovdiv, une dernière occasion pour Sara Balzer de prouver son emprise sur le reste de la compétition. Mission accomplie, tant elle a été supérieure. Que ce soit Michaela Battiston, sa compatriote Caroline Quéroli, ou la vice-championne du monde Despina Georgiadou, personne n’a pu l’empêcher de rejoindre la finale, où elle croisait la route d’une légende, Olga Kharlan, quadruple championne du monde individuelle. L’Ukrainienne n’a rien pu faire, s’inclinant 15-8, laissant Sara Balzer rafler un quatrième succès en Coupe du monde cette saison ! Indiscutable n°1 mondiale, elle sera la grande favorite des Jeux Olympiques.


Mais la véritable surprise, elle est venue de Sébastien Patrice. À Madrid, il a émergé comme la seule force française, en tant que seul Tricolore ayant réussi à se hisser en 8e de finale. Il devait se sortir d’un parcours à consonnance sud-coréenne, dominant les champions du monde et olympiques par équipes Oh Sang-Uk (2°8 mondial) et Gu Bon-gil avant de se défaire de l’Américain William Morril pour aller accrocher une première finale en Coupe du monde. Contre un nouveau Sud-Coréen, Ha Han-sol, il est allé au bout de lui-même pour l’emporter 15-13 et remporter à 24 ans son premier succès en Coupe du monde ! Il sera peut-être à Paris, et en individuel comme par équipes, il sera un atout précieux. 

L’épée hommes déraille à domicile

La France accueillait comme tous les ans le Challenge Monal d’épée masculine à Saint-Maur-des-Fossés. L’occasion pour les Bleus de briller à domicile avant le grand rendez-vous estival. Malheureusement, alors qu’on pensait un podium possible, les Français ont chu. Romain Cannone et Alexandre Bardenet ont baissé pavillon en 8e de finale, alors que Yannick Borel, meilleur Tricolore du jour, a franchi un tour de plus avant d’échouer contre Davide Di Veroli. En espérant un rebond demain pour la compétition par équipes.

John Stockton, Gianni Bugno, Zinedine Zidane, Steffi Graf, Frode Andresen, Stéphane Stoecklin, Davis Kamoga, Primoz Peterka, Werner Schlager et Aurélien Rougerie. Point commun entre ces sportifs? Ils m'ont fait rêver et ont bercé mon adolescence. Je suis un fondu de sports et j'essaie de retranscrire ma passion à travers mes articles. Originaire du Périgord, ma passion pour les Girondins, les Jaunards et les Jazzmen transpire dans mes écrits.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *