Nous suivre

Coupe du monde féminine de football 2023

Coupe du monde féminine 2023 : Les Bleues s’offrent le Panama pour assurer leur place en huitièmes de finale

Maxime Cazenave

Publié le

Coupe du monde féminine 2023 Les Bleues étrillent le Panama pour assurer leur place en huitièmes de finale
Photo Icon Sport

COUPE DU MONDE FÉMININE DE FOOTBALL 2023 – L’équipe de France a terminé sa phase de poules sur une bonne note. Opposées au faible Panama, les Bleues n’ont fait qu’une bouchée de leur adversaire en l’emportant 6-3 malgré un relâchement coupable en fin de match. Avec sept points, les filles d’Hervé Renard terminent en tête de leur poule avant les huitièmes de finale. 

Face à un Panama déjà éliminé, l’objectif était clair pour l’Équipe de France : l’emporter afin d’assurer la première place du groupe. Pour l’occasion, Hervé Renard avait décidé de faire un peu tourner son effectif en mettant notamment Wendie Renard et Eugénie Le Sommer sur le banc.

Une domination totale validée à la pause

Le pire scénario possible va alors se produire immédiatement. Au bout de seulement deux minutes, la star panaméenne Marta Cox jette un froid en claquant un coup franc magistral des 30 mètres en pleine lucarne (0-1, 2e) ! Menées, les Bleues se retrouvent alors 3e provisoirement. Dans le jus, ces dernières se déploient alors tout de suite pour tenter de réduire la marque. Vickie Becho et Selma Bacha se procurent des premières occasions dans leur couloir respectif, mais sans cadrer. Face au bloc bas formé par la défense panaméenne, les Bleues manquent de justesse dans le premier quart d’heure, mais vont rapidement rectifier le tir.

Une tête solide de Maëlle Lakrar sur un centre parfait de Clara Mateo va remettre les compteurs à zéro, avec l’aide malheureuse d’une défenseure panaméenne (1-1, 20e). Dans la foulée, Kadidiatou Diani dispose d’une énorme occasion de prendre l’avantage, mais rate sa tentative. Ce n’est que partie remise puisque quelques minutes plus tard, l’attaquante du PSG va cette fois trouver la mire en s’y prenant à deux fois (1-2, 28e). Désormais en tête, les Françaises continuent à appuyer, et Diani va faire le break sur penalty (3-1, 37e). Le Panama est asphyxié, dans l’incapacité de ressortir, et subit. Avec toute la latitude nécessaire pour développer son jeu, la France va même alourdir la marque avant la pause grâce à un centre rentrant de Léa Le Garrec qui termine sa course au fond des filets (4-1, 45e).

Diani voit triple, les Bleues relâchent la pression en fin de rencontre

Le suspense a déjà été tué, mais les Tricolores continuent tout de même à faire étalage de leur domination technique et physique, tout en intégrant des joueuses peu vues jusqu’alors (Asseyi, Majri, Fazer). Au rupteur, les Panaméennes commettent des erreurs impardonnables. Comme en première période, ces dernières sont sanctionnées d’un nouveau penalty pour une main baladeuse. Impitoyable, Kadidiatou Diani en profite pour s’offrir un triplé (5-1, 52e).

Si le Panama dispose de très rares ballons dans le camp français, cela ne va pas l’empêcher d’aller obtenir un penalty, ensuite transformé par Yomira Pinzon (5-2, 64e). Les Tricolores vont encore bénéficier de bonnes occasions à l’instar d’un coup de canon de Delphine Casacrino repoussé par la portière panaméenne. Mais elles se relâchent également de manière coupable. Boostées par ce deuxième but, les Panaméennes sont beaucoup plus saignantes en fin de partie, et vont même inscrire un troisième but par l’intermédiaire de Lineth Cedeno (5-3, 88e). Elles qui n’avaient pas inscrit le moindre but lors de leurs deux premiers matchs ont marqué l’histoire ce soir en inscrivant leurs trois premières réalisations en Coupe du monde.

Malgré cette dernière demi-heure disputée en claquettes et une assise défensive friable sans Renard, l’Équipe de France va inscrire un dernier but au bout d’un temps additionnel interminable. A la conclusion d’un centre d’Eve Perrisset, la jeune Vickie Becho coupe magnifiquement premier poteau (6-3, 90+9e). Le score n’évoluera plus, et les Bleues l’emportent finalement 6-3. Cette victoire fleuve leur permet d’assurer la première place d’un groupe surprenant puisque dans le même temps, la Jamaïque a tenu en échec (0-0) le Brésil, et s’empare de la 2e place devant le géant sud-américain. Les Tricolores connaîtront leur futur adversaire en huitièmes de finale dès demain.

Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a été une transition naturelle. Suiveur assidu de basket et de hockey sur glace, je garde toujours un peu de place pour suivre le cyclisme, le football et le maximum de performances françaises.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *