Nous suivre

Sports équestres

Équitation CHI Genève : Henrik von Eckermann sacré dans la finale du Top Ten

Publié le

Équitation CHI Genève Henrik von Eckermann sacré dans la finale du Top Ten
Photo Icon Sport

CHI GENÈVE – Logique respectée lors de la finale du Top Ten avec la victoire du numéro un mondial, Henrik von Eckermann. Le Français Simon Delestre s’intercale sur le podium entre les Suédois puisque la troisième place revient à Peder Fredricson. 

Dernier grand rendez-vous de l’année, le Top Ten réunissait les 10 meilleurs cavaliers au monde de la saison. Et parmi eux, trois représentants de la France. Disputée en deux rounds, cette épreuve sacrait le couple le plus rapide en seconde manche et avec le moins de pénalité au cumul.

Fort de son rang de numéro un mondial, Henrik von Eckermann réalisait un premier sans-faute, lui laissant l’espoir de soulever un trophée qui lui échappe. D’autant plus que Ben Maher, qui le devançait l’an dernier, terminait très loin à l’issue du premier parcours. Outre le Britannique, les déceptions venaient du côté tricolore avec les deux fautes de Julien Epaillard et Kévin Staut. « C’est une épreuve extraordinaire, je suis déjà fière de pouvoir y participer aussi régulièrement. Visconti était en forme sur les derniers concours donc j’espérais un peu mieux », déclarait le vainqueur 2017. Simon Delestre, lui, restait en embuscade avec un parcours parfait, tout comme Mclain Ward et Marlon Modolo Zanotelli. Aérien, Peder Fredricson se voyait piéger par un point de temps dépassé mais ne perdait pas espoir de monter sur un podium. 

Simon Delestre derrière le numéro un mondial

Auteur d’une deuxième manche montée à très grande allure, McLain Ward se laissait piéger sur un obstacle. Avec quatre points, il passait donc derrière le Suédois Peder Fredricson, auteur d’un deuxième parcours sans faute, après un premier tour seulement pénalisé d’un point. Un score insuffisant pour rivaliser face à son compatriote Henrik von Eckermann, double zéro avec King Edward. Après la faute du Brésilien, le seul à pouvoir priver le champion du monde d’un nouveau titre était français. En retard aux premiers intermédiaires, Simon Delestre accélérait à la fin du parcours, mais le retard cumulé était déjà trop conséquent pour faire mieux que deuxième. « Cayman est un cheval extraordinaire. J’étais obligé de démarrer très tranquille, j’ai gagné du temps à la fin. La logique est respectée avec la victoire d’Henrik. », concluait le Tricolore. 

Henrik von Eckermann

Henrik von Eckermann – Photo Icon Sport

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une