Nous suivre

Escrime

Escrime : Non sanctionnée, Ysaora Thibus pourra participer aux Jeux Olympiques

Maxime Cazenave

Publié le

Escrime : Non sanctionnée, Ysaora Thibus pourra participer aux Jeux Olympiques
Photo Icon Sport

ESCRIME – Sous la menace d’une suspension depuis plus de trois mois, Ysaora Thibus peut désormais souffler. Selon les informations de L’Équipe, la fleurettiste tricolore n’a reçu aucune sanction après avoir été auditionnée par une commission indépendante de la Fédération Internationale d’Escrime la semaine dernière.

Le feuilleton Ysaora Thibus semble désormais totalement clos. Depuis le début du mois de février, la fleurettiste guadeloupéenne était dans l’œil du cyclone. La faute à un contrôle antidopage anormal à l’ostarine effectué le 14 janvier dernier. Depuis, cette dernière avait fait profil bas, s’exprimant uniquement dans un communiqué à la fin du mois de février, en précisant avec fermeté qu’elle ne s’était pas « administrée la moindre substance dopante ».

Ce mardi, sa défense semble avoir porté ses fruits. Selon L’Équipe, la fleurettiste a ainsi évité une suspension. La semaine dernière, une commission indépendante de la Fédération Internationale d’Escrime a jugé son cas, et a donc décidé de ne pas lui infliger de sanction. Un véritable soulagement pour Ysaora Thibus, qui voit donc son rêve de Jeux Olympiques à Paris être de nouveau accessible. Seul un appel de la FIE (Fédération Internationale d’Escrime) elle-même ou encore de l’Agence Mondiale Antidopage peut encore laisser planer un doute infime, mais le plus dur semble désormais fait.

Si la sélection du fleuret féminin n’a pas encore été dévoilée, cela était en grande raison dû aux incertitudes liées à cette affaire. En effet, l’annonce prévue fin mars a été repoussée au 8 juillet prochain. On peut facilement imaginer que le staff tricolore sélectionnera Thibus, numéro une française de la spécialité.

Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a été une transition naturelle. Suiveur assidu de basket et de hockey sur glace, je garde toujours un peu de place pour suivre le cyclisme, le football et le maximum de performances françaises.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *