Nous suivre

Euro 2020

Euro 2020 : Au bout du suspense, l’Espagne domine la Suisse et file en demies

Publié

le

Euro 2020 : Au bout du suspense, l’Espagne domine la Suisse et file en demies
Photo Icon Sport

EURO 2020 – Dans le premier quart de finale de cet Euro, l’Espagne se frottait aux Suisses de Petkovic. Après un match haletant, une Espagne aux deux visages a pris le meilleur sur une sélection helvète pleine de caractère à l’issue d’une séance de tirs au but indécise (1-1, 3 tab à 1).

Ce premier quart, semblait séduisant sur le papier, il l’a été sur le terrain. Ce vendredi après-midi, à Saint-Pétersbourg, l’Espagne se présente dans un 4-3-3 classique avec son trio de classe mondiale Busquets, Pedri, Koke. Pour le premier quart de finale de son histoire, la Suisse arbore un 3-4-1-2 habituel depuis le début de l’Euro, elle aussi avec son redoutable trio offensif Shaqiri, Embolo et Seferovic, mais sans son capitaine Granit Xhaka, suspendu.

L’Espagne déroule son football

Le début de match est compliqué pour les Helvètes qui ont du mal à ressortir le ballon. Et après 7 minutes, Ferran Torres, très actif sur son côté droit, obtient un premier corner. Sur le coup de pied arrêté, le ballon traverse la surface et arrive aux 20 mètres où Jordi Alba fracasse la cage et voit le ballon terminer sa course au fond des filets, dévié par Zakaria. La Roja mène au score. Dans les 25 premières minutes, face aux mouvements combinés à 3 ou 4, et au pressing proposé par les joueurs de Luis Enrique, les Suisses sont étouffés et ne parviennent pas à avoir de situation intéressante. Et nouveau coup dur, le buteur de Mönchengladbach Breel Embolo doit quitter prématurément ses partenaires, blessé musculairement.

Après la demi-heure de jeu, la domination espagnole persiste mais les Suisses se montrent un peu plus entreprenants, sans pour autant inquiéter Unaï Simon. Après 45 minutes, les coéquipiers de Busquets récitent une partition quasi-parfaite, et dominent une Nati prise par l’enjeu.

La Suisse montre un visage séduisant

Dès l’entame de ce deuxième acte, les tombeurs de la France en huitièmes mettent le pied sur le ballon et se procurent une première occasion, obligeant Azpilicueta à mettre le cuir en corner. L’Espagne retombe dans ses travers et a plus de difficultés à peser sur la défense suisse. Pour tenter d’y remédier, Henrique lance Gérard Moreno à la place de Morata. Les coéquipiers de Shaqiri deviennent de plus en plus pressants et le malheureux Zakaria dans le premier acte, est tout proche de tromper la vigilance de Simon sur corner (55’).

Mais la Roja reste imprévisible, et la volée de Ferran Torres est contrée de justesse par Seferovic dans la surface. Dix minutes plus tard, Zakaria encore lui délivre une merveille de ballon à Zeuber dans l’intervalle, qui oblige le portier hispanique à une parade réflexe. Et à la 68ème, ce qui devait arriver, arrive. Après une mésentente entre les deux centraux espagnoles, le cuir revient dans les pieds de Seferovic, qui glisse le ballon à Shaqiri qui finit sans trembler. La Nati est de retour ! Après l’égalisation, la rencontre s’équilibre et l’Espagne redevient menaçante avec deux situations chaudes coup sur coup (75’).

Remo Freuler voit rouge, la Nati tient bon

La 77ème minute marque le tournant de cette rencontre. Après une intervention non maitrisée sur la cheville de Moreno, le milieu de l’Atalanta Bergame Remo Freuler est exclu par Monsieur Oliver. A dix minutes du terme, Petkovic envoie Shaqiri, une nouvelle fois auteur d’un gros match, et Seferovic, plus discret, sur le banc. Les deux buteurs sont substitués par Gavranovic et le milieu Djibril Sow. Malgré la supériorité numérique, la Roja ne parvient pas à tromper la vigilance de Helvedi et Akanji, d’une solidité redoutable ce soir. Après 90 minutes, la Suisse a montré beaucoup de caractère pour revenir à hauteur (1-1), comme contre la France, pour arracher une deuxième prolongation de suite.

Et la première occasion de la prolongation est monstrueuse. Sur un centre d’Alba, Moreno est en parfaite position rate le cadre à cinq mètres du but de Sommer (92’). L’Espagne prend le jeu à son compte et investi le camp suisse. Jordi Alba s’essaye une nouvelle fois à 25 mètres et oblige le portier suisse à une nouvelle parade (97’). Une minute plus tard, Dani Olmo est contré par… Moreno alors que sa frappe semblait bien partie. Encore une fois, Sommer s’oppose à Moreno à bout portant (102’) puis à Oyarzabal, intenable depuis son entrée, quelques secondes plus tard. La Nati et son portier tiennent mais sont très très proches de la rupture. Après quinze minutes, Espagne et Suisse se neutralisent toujours. La deuxième période débute sur un rythme plus calme. A la 110ème, Marcos Llorente fait un superbe appel dans la surface, frappe, mais est contré par un tacle salvateur de Rodriguez qui avait tout anticipé. La fin de la deuxième période est plus calme et la Suisse tient bon pour décrocher une séance de tirs au but.

Et la séance commence sur les chapeaux de roues. Busquets attrape le poteau sur sa tentative, quand Gavranovic permet à la Suisse de mener 1-0. Olmo ne tremble pas, alors que Schar rate sa frappe, 1-1. Sommer et Simon piègent Rodri et Akanji, et laissent le score à 1-1. Moreno trouve la lucarne, alors que Vargas envoie son tir dans les nuages. Oyarzabal ne tremble pas et exécute Yann Sommer. L’Espagne est qualifiée, alors que la Suisse pourra nourrir des regrets. Avec cette victoire, l’Espagne affrontera le gagnant de la rencontre entre la Belgique et l’Italie pour s’offrir une place en finale.

À lire aussi

 


Journaliste/Rédacteur depuis mars 2021 - Né un soir de Ligue des Champions, c’est tout naturellement que je suis un passionné de football depuis ma plus tendre enfance. Durant des années, j’ai été bercé par la douce mélodie de la Ligue des Champions, subjugué par les coups-francs de Juninho et admiratif devant les coups de reins de Karim Benzema. Malheureusement pour moi, mes genoux en carton m’ont empêché de suivre les traces de mes idoles pour écrire l’Histoire. Alors, c’est ici que je vais me charger de vous la raconter.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une