Nous suivre

Basket-ball

Euro U16 basket féminin : Les Bleuettes championnes d’Europe !

Publié le

Euro U16 basket féminin Les Bleuettes championnes d'Europe !
Photo FIBA

CHAMPIONNAT D’EUROPE U16 FÉMININ DE BASKET – Au terme d’un match qui a tenu toutes ses promesses, les Bleuettes ont été sacrées championnes d’Europe. Malmenées par les Espagnoles mais toujours au contact, elles se sont imposées 65-61 après les prolongations.

Après avoir marché sur la concurrence pour arriver en finale, les Bleuettes avaient acquis une certaine confiance. Mais en face, les Espagnoles n’avaient pas fait dans la demi-mesure non plus pour s’offrir un billet de finaliste. Avec une moyenne de 32 points d’écart dans leurs victoires, ces dernières devaient offrir davantage d’adversité aux Tricolores. Et ça a bien été le cas.

Plus de répondant

Contrairement aux précédentes rencontres, les Bleuettes ont connu un certain temps d’adaptation, laissant d’abord les Espagnoles prendre les devants (1-6). Maladroites aux tirs, les joueuses d’Arnaud Guppillotte s’en sont alors remises à leur défense pour limiter la casse. L’équipe de France prenait ensuite l’avantage en milieu de premier quart sur un lancer franc de Nell Angloma. S’en suivait alors un mano à mano entre les deux équipes, mais Clémence Collin, sur un panier longue distance, repositionnait les siennes en tête après les dix premières minutes (16-14). L’équipe de France pouvait également remercier le 0/5 ibérique sur la ligne des lancers, ça n’allait pas durer.

Les Bleuettes sont mieux entrées dans le second acte mais ont fait face à davantage d’agressivité espagnole, les poussant à faire de nombreuses fautes. Seulement cette fois sur la ligne, les Espagnoles n’ont -presque- pas tremblé (7/8). Et si l’équipe de France a bien maintenu Awa Fam (aucun point à la pause) et Iyana Martin Carrion (10 points mais à 2/10), elle a connu des difficultés en attaque, n’arrivant jamais vraiment à se confectionner un matelas assez confortable. A l’heure de retourner aux vestiaires, les compteurs étaient remis à zéro, tout était à refaire (28-28).

Les Bleuettes sur le toit de l’Europe

Malheureusement le troisième chapitre ne débutait pas sous les meilleurs auspices pour les Bleuettes. Mirembe Twehamye Montañana inscrivait un trois points assassin, sa partenaire Iyana Martin Carrion suivait dans la foulée. Et le plus gros avantage de la rencontre tournait en faveur de l’Espagne, +8. A ce run espagnol répondait celui français avec deux paniers longue distance de Clémence Collin qui offrait la possibilité aux Tricolores, menées de trois longueurs, de toujours jouer le titre à l’approche de l’ultime quart (42-45).

Sur sa lancée, Clémence Collin (15 points à 3/6 à 3points) -toujours elle- remettait l’équipe de France dans les rangs avant que Sarah Cisse ne lui offre l’avantage. A deux minutes du coup de sifflet final, les Bleuettes menaient de trois points (56-53). Mais entre mauvais choix et pertes de balle (19 au total) les Espagnoles poussaient jusqu’en prolongations. Les Tricolores ont alors pu compter sur leurs armes ultimes, Inès Pitarch-Granel et Nell Angloma, remarquables lors de ces Championnats d’Europe. La première donnait la mène aux Françaises, la seconde lui donnait une avance confortable (63-58 à une minute du terme). Il n’y aura pas de nouveau frisson, presque pas, les Bleuettes s’imposent 65-61 et deviennent CHAMPIONNES D’EUROPE ! C’est le quatrième titre pour les Françaises, le dernier datant de 2017.

Journaliste/rédactrice depuis janvier 2016 - Passionnée de sport depuis toujours, j’en ai pratiqué quelques-uns. Judo, football, handball ou encore tennis, je n’ai jamais pu me mettre d’accord sur un en particulier. Mais ça, c’était avant de découvrir le basket, devenu mon sport de prédilection. Les actions NBA, le All-Star Week-end, la fureur des Game 7 pendant les playoffs ou mieux, lors des Finals, this is why we play. Team Spurs T.P, je m’accroche encore à Gregg Popovich (don’t leave !). Team chef Curry, je souhaite qu’il finisse aux Warriors (staaaay !). Non, il n’y a pas qu’eux, des petits nouveaux -et des petites nouvelles évidemment- arrivent chaque jour dans toutes les disciplines et créent de nouveaux exploits. Alors pour les grands événements et compétitions internationales, vive les pulsations 240/minutes et le défibrillateur pas loin, et allez les Bleu(e)s ! C’est sûr, j’aurai plus vu ma vie sur un terrain de sport, mais à défaut d’en faire en haut niveau, partageons-le.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une