Nous suivre

Basket-ball

Euro U18 basket masculin : Les Bleuets collent plus de 100 points à la Macédoine du Nord

Publié le

Euro U18 basket masculin Les Bleuets collent plus de 100 points à la Macédoine du Nord
Photo FIBA

EURO U18 MASCULIN DE BASKET – Les Bleuets sont reçus deux sur deux, et avec la manière à Izmir ! Après la Grande-Bretagne, c’est la Macédoine du Nord qui s’est fait atomiser par des Tricolores destructeurs offensivement. Ces derniers l’ont emporté sur le score fleuve de 104-47. 

Au lendemain d’une entrée en lice aisée face à la Grande-Bretagne, l’Equipe de France U18 enchainait ce dimanche avec son deuxième match de poule à Izmir, face à la Macédoine du Nord. Là encore, les Bleuets partaient largement favoris face à un adversaire censé ne poser aucun problème sur le papier.

Une orgie offensive pour les Bleuets

Sur la première action du match, Maël Hamon-Crespin pose les bases d’un jumper propre à cinq mètres. Si les Macédoniens réagissent à trois points, Rayan Rupert (13 points) répond dans la foulée, lançant parfaitement les Bleuets. La différence entre les deux équipes est criante dès les premiers instants. Sidy Cissoko (14 points, 6 rebonds, 4 interceptions) plante six points consécutivement puis, Rayan Rupert fait admirer sa folle palette d’attaque (9 points en 4 minutes !) afin de créer un premier écart déjà conséquent (17-5). La démonstration se poursuit alors inexorablement à l’image d’un alley-oop parfait entre Rupert et Kymany Houinsou. La Macédoine du Nord ne trouve aucune solution et enchaîne les pertes de balle. Lamine Kebe effectue alors les premières rotations sans que cela ne fasse flancher une adresse insolente (74%). Daryl Doualla scelle le premier quart d’une dernière ogive au buzzer, portant le score à… 39-15!

Si les ardeurs offensives tricolores vont logiquement se calmer, cela ne les empêche pas de poursuivre leur entreprise de démolition. Toujours impliqués malgré l’ampleur du score, les Bleuets continuent à développer leur jeu. Sur transition, leurs qualités physiques font littéralement exploser leurs adversaires. Les douze joueurs participent alors au festival en apportant tous une contribution statistique plus ou moins importante. Zacharie Perrin (10 points, 5 rebonds) porte alors l’écart à +30 au bout de moins de quinze minutes (48-18). Quinze, c’est également le nombre de turnovers macédoniens au même moment… Sans sourciller, les tricolores ne relâchent pas leur effort et rentrent aux vestiaires avec plus de quarante points d’avance, et surtout déjà 64 unités au compteur (64-21) !

Une deuxième période pour bosser les fondamentaux

Au retour des vestiaires, le suspense est déjà annihilé, et on se dirige donc vers un blowout de vingt minutes durant lequel Lamine Kebe peut pianoter à sa guise avec son effectif. Les tricolores en profitent pour travailler les fondamentaux sur demi-terrain, tout en continuant à aligner les filoches, à l’image d’un énorme trois points de Bilal Coulibaly. Lorsque la gonfle fuit le cercle, les Bleuets se gavent sur les seconds ballons grâce à un contrôle total du rebond symbolisé par Halvine Dzellat-Diakeno (11 points, 6 rebonds). A la mène, Kymany Houinsou se régale en alignant quelques points tout en distribuant les caviars. La Macédoine du Nord est désemparée, à l’image du pauvre Luka Dimitrievski, qui cumule 7 pertes de balle, et voit le score prendre des proportions plus que gênantes après trois périodes (89-29).

Toutefois, ils vont avoir un sursaut d’orgueil en entamant la dernière période sur un 6-3 grâce à une action à quatre points de Peter Bashoski. Un léger répit qui ne dure pas puisque Bilal Coulibaly (19 points, 5 interceptions, 26 d’évaluation) a décidé de mettre la pression jusqu’au bout avec une activité débordante, ce qui lui vaudra la meilleure évaluation de la partie. Jusque là impénétrable, la défense tricolore laisse plus d’espaces, et donne des opportunités aux Macédoniens. Il faut dire qu’avec 60 points d’avance, on peut facilement comprendre une certaine forme de relâchement.

La barre des 100 points est malgré tout allègrement dépassée même si l’adversaire profite des dernières minutes afin de limiter l’ampleur des dégâts. Au final, le score reste sans appel : 104-47. Il reste désormais à affronter Israël demain (17h15) pour terminer la phase de groupes, et ensuite attaquer une phase éliminatoire qui sera d’un tout autre calibre.

Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a été une transition naturelle. Suiveur assidu de basket et de hockey sur glace, je garde toujours un peu de place pour suivre le cyclisme, le football et le maximum de performances françaises.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une