Nous suivre

Basket-ball

EuroBasket 2021 : la France s’incline face à la Serbie en finale

Publié le

Photo Icon Sport

EUROBASKET 2021 – Pour la 5e fois consécutive, la France s’incline en finale. La Serbie a déroulé pour remporter son deuxième titre 63-54.

« On n’a pas joué notre jeu réel. Techniquement, on n’a pas su s’adapter à ce qu’elles proposaient. On n’a pas eu de répondant. On a eu un petit sursaut d’orgueil mais ce n’était pas assez. On peut avoir énormément de regrets de finir sur cette note-là. »

Ce sont les mots d’Olivia Epoupa après la finale de 2019 perdue face à l’Espagne mais ça s’applique parfaitement à cette finale 2021.

Début de match compliqué

Sandrine Gruda qui était un peu en-dedans hier, ouvre le score pour les Bleues, imitée par Jelena Brooks pour la Serbie. S’en suivent des bonnes défenses et des tirs ratés de part et d’autre. Les Serbes ont beaucoup d’opportunités à 3 points mais ne les mettent pas, au contraire de Valériane Vukosavljevic : 5-2. Les Serbes parviennent à bloquer les Françaises dans la peinture.

Olivia Epoupa et Sarah Michel font leur entrée à la place d’Alix Duchet et Marine Johannès qui ne trouve pas la mire. Les Serbes finissent par passer devant par Dabovic qui marque 3 points : 10-7. À la fin du premier quart-temps, la Serbie mène 14-11.

La France n’est pas parvenue à imposer son rythme, la Serbie fait une défense tout terrain. Depuis 2011, c’est son plus petit score après un quart-temps dans un EuroBasket. Les deux équipes ont un très faible pourcentage au tir : 29% pour la France, 26% pour la Serbie.

Valérie Garnier demande à ses joueuses d’arrêter les « concours de tirs ». À l’image du dernier tir à 3 points d’Alexia Chartereau beaucoup trop rapide. Les Serbes continuent à trouver des shoots ouverts et commencent à s’envoler : 18-11. Gabby Williams à 3 points stoppe l’envolée serbe. Et après 2 minutes 30, la France revient à hauteur avec les 2 points de Johannès : 18-18.

Des Bleues méconnaissables

Les Bleues tentent des choses compliquées et subissent. Après 15 minutes, la Serbie mène 24-18. La France a déjà perdu le ballon à 8 reprises contre 2 fois pour la Serbie. Les Bleues n’y arrivent pas en attaque et le repli défensif n’est pas correct : Vasic s’offre un nouveau panier à 3 points pour porter l’avance à +9 (18-27). À deux reprises, les Françaises arrivent au bout des 24 secondes et ratent leur tir. Mais quand ça ne veut pas… Marcher français et derrière la Serbie obtient 2 lancers francs : 31-18, la France prend une correction.

Après les 3 points de Vukosavljevic, puis Michel : la France revient à 24-31. En quelques secondes, le momentum a semblé changer de camp. Les tirs serbes ne rentrent plus et les Serbes ne prennent plus les rebonds offensifs. Mais les Bleues ratent leur dernière possession et la Serbie rentre aux vestiaires avec une avance de +5 : 31-26.

La stat qui fait mal pour les Bleues : 3 des 5 fois que la France était menée à la mi-temps en finale, elle s’est inclinée.

La France prend l’eau

Les Bleues sont rapidement revenues sur le terrain. Mais c’est la Serbie qui a mieux débuté. Le 3 points de Dabovic au buzzer fait mal, très mal. En face, les Bleues n’ont aucun tir facile et sont beaucoup trop pressées par la défense serbe : 26-36. Et Dabovic assassine une nouvelle fois les Bleues à 3 points : 39-26. Preuve qu’elles n’y sont pas : en sortie de temps mort, les Françaises enregistrent leur 12e perte de balle. Dans l’attitude, la Serbie semble en vouloir plus, se battant sur tous les ballons des deux côtés du terrain.

Après (enfin) une bonne défense, Marine Johannès marque d’abord à 3 points puis, pour une fois, est au rebond offensif pour inscrire 2 points supplémentaires. Suite à une faute antisportive sifflée à Maja Skoric, Charterau inscrit 2 lancers francs pour revenir à 38-48. De nouveau envoyée sur la ligne des lancers francs, la France revient à -8 grâce à Ciak. Fin du troisième quart-temps : 40-48.

La Serbie en voulait plus

Le dernier quart reprend avec 3 pertes de balle dont 2 pour la France ! Les deux équipes ratent leurs tirs mais ça finit par rentrer pour la Serbie. Alors qu’on pensait la France mieux, elle réalise de nouveau des pertes de balle. Du côté de la Serbie, le danger vient de partout, comme cela a pu être le cas dans d’autres matchs pour la France… Valérie Garnier est obligée de prendre son troisième temps mort après à peine 2 minutes alors que la France est menée 42-55. Les rares fois où Sandrine Gruda est trouvée à l’intérieur, c’est très compliqué pour elle (25%, 3 points marqués). -11 alors qu’il reste 3 minutes à jouer.

Johannès et Michel sont en échec à 3 points. Même en contre-attaque, les Bleues n’ont pas un shoot facile et il n’y a personne au rebond. Avec l’énergie du désespoir, Johannès inscrit coup sur coup deux paniers à 3 points (54-61) alors qu’il reste 1 minute à jouer. La Serbie s’impose finalement 63-54. Comme en 2015, la Serbie s’impose donc face à la France. Avec ce deuxième titre, la Serbie est devenue la 5e équipe à avoir remporté l’Euro plus d’une fois (Union Soviétique 21 fois, Espagne 4 fois, Russie 3 fois et France 2 fois).

Des regrets pour les Bleues

Ce soir, la faillite a été collective du côté de la France. Valériane Vukosavljevic qui jouait sa 4e finale a cependant inscrit son record de points (15). Pour sa 6e finale, Endy Miyem a inscrit 2 petits points. C’est la troisième fois que la capitaine joue plus de 20 minutes et qu’elle inscrit 2 points ou moins en finale après 2013 et 2015. La capitaine qui avait été exceptionnelle en demi-finale et depuis le début de la compétition, n’a pas pu contenir ses larmes au moment de la présentation du meilleur 5 de la compétition. La France a enregistré 19 pertes de balles, un (triste) record dans cet EuroBasket.


Journaliste/rédactrice depuis septembre 2015 - Supportrice de Chelsea, mes sports de prédilection sont le handball, l'athlétisme et le tennis. Si je tweete plus vite que mon ombre, vous pouvez aussi me retrouver les week-ends sur les playgrounds de Bruxelles pour un petit foot ou basket entre potes. Parcourir la France, l'Europe et plus si affinités pour suivre mes sportifs préférés ? Mon kif ! Et c'est avec plaisir que je partage les résultats des sports populaires mais également plus confidentiels pour Dicodusport.

Clique pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Fil Info

Actus à la une