Nous suivre

EuroLigue 2023-2024

EuroLigue (J19) : Monaco laisse filer une grosse victoire en Grèce, l’ASVEL gagne enfin à domicile

Maxime Cazenave

Publié le

EuroLigue (J19) : Monaco laisse filer une grosse victoire en Grèce, l'ASVEL gagne enfin à domicile
Photo Icon Sport

EUROLIGUE 2023-2024 – L’AS Monaco s’est inclinée d’un rien sur le parquet de l’Olympiakos suite à un money time mal maîtrisé, 75-73. De son côté, l’ASVEL a mis fin à son interminable disette à domicile en dominant avec autorité le Zalgiris Kaunas à l’Astroballe, 93-79.

Battue à Tel-Aviv mardi, l’AS Monaco avait un autre déplacement délicat à aborder 48h plus tard, sur le parquet de l’Olympiakos. Face à un adversaire disposant d’un bilan similaire (10V-8D), la victoire était importante pour éviter la menace de glisser dans le ventre mou.

Un choc au sommet qui tient ses promesses

Une véritable bataille était donc attendue entre deux équipes qui se connaissent bien, la demi-finale de la saison passée étant encore fraîche dans les mémoires. Les défenses sont bien concernées des deux côtés et c’est à l’intérieur que les premiers points sont inscrits, en particulier par les deux pivots internationaux Moustapha Fall et Mam Jaiteh. Doucement, le rythme s’accélère et les shooteurs prennent leurs repères. À mi-distance, John Brown régale sur les services de Mike James et l’ASM s’échappe progressivement en développant un basket appliqué. Agressifs sur l’homme, présents au rebond, les Monégasques effectuent un premier run pour prendre huit points d’avance (21-13).



Dans la foulée, les Grecs montrent un visage drastiquement différent. Ces derniers renversent totalement le momentum. Le jeu offensif des Monégasques s’essouffle et devient fade tandis que la défense se fait enchaîner par les assauts adverses. Le second quart voit alors la Roca Team s’enfoncer dans le doute en subissant terriblement. Omniprésent, Shaquielle McKissic se charge d’effectuer la bascule au score d’un dunk rageur (26-28). Au milieu de tout ça, deux shoots extérieurs de Kemba Walker permettent de tenir le choc alors que le jeu se hache considérablement au fil des minutes, la faute à de multiples interventions vidéo. Moins saignante dans le deuxième quart, la Roca Team limite bien la casse avec un James omnipotent pour boucler la période (36-34).



La Roca Team cède dans le money time

Avec le même cinq qu’en début de match, Monaco reprend fort en s’appuyant une nouvelle fois sur un Jaiteh précieux à l’intérieur. L’Olympiakos bute sur la bonne défense des Tricolores, mais trouve de l’adresse extérieure pour garder le contact. Un temps seulement puisque l’ASM a pris le dessus. Tout le monde participe à l’effort offensif avec un Donatas Motiejunas qui prend le relais de Jaiteh au pivot pour pilonner la raquette grecque. Le Lituanien en plante sept de suite et porte la Roca Team (54-48). Mais, l’Olympiakos ne lâche jamais, surtout à domicile. Le public se réveille, et des lancers d’Isaiah Canaan ramène le match sous la possession avant l’ultime période (58-56).

Le jeu se resserre alors et l’ASM en profite pour refaire son avance grâce toujours à l’impact inattendu de Mam Jaiteh (14 points). Les Grecs sont dans les cordes, mais finissent par trouver des shoots ouverts en bout de chaîne pour annihiler les petits runs monégasques. Inlassablement, la rencontre se dirige vers un money time au couteau dans une atmosphère étouffante (64-64). Le match rentre dans une autre dimension suite à la bascule réalisée par Isaiah Canaan, avant qu’Élie Okobo ne réponde après deux rebonds offensifs (69-67). Les rebonds vont se révéler précieux et l’ASM va les accumuler pour s’offrir des secondes chances en masse. Mais la réussite les fuit. À 22 secondes du buzzer, la sanction tombe, Shaquielle McKissic trouvant la mire dans le corner (69-72). Un shoot incroyable de Mike James donnera une ultime courte possession finalement vaine.

En cruel manque d’adresse dans le dernier quart, l’AS Monaco cède donc d’un rien, 75-73, et laisse filer une victoire précieuse. Avec un bilan juste au-dessus de l’équilibre, les troupes de Sasa Obradovic glissent provisoirement à la 10e place. Rude semaine pour la Roca Team.

L’ASVEL l’emporte enfin à domicile

De son côté, l’ASVEL recevait le Zalgiris Kaunas à l’Astroballe. Vainqueurs en Lituanie à l’aller, les Lyonnais visaient la passe de deux pour tenter de se relancer face à une autre équipe malade. L’entame va être idéale avec une défense bien en place pour limiter un Zalgiris peu tranchant (16-6). Les Lituaniens vont réagir, mais restent tout de même à sept unités à la pause. Tout cela à cause de la première période de folie sortie par Timothé Luwawu-Cabarrot (27 points) et Youssoupha Fall (22 points, 12 rebonds), tous deux auteurs de 18 points en cumulant un insensé 15/16 au tir (51-43) !

Déjà présent à la passe en première période, Paris Lee va réaliser un énorme début de troisième quart pour accentuer la pression sur les Lituaniens. Le meneur américain aligne les filoches et l’attaque lyonnaise continue de dérouler. Avec un 19-11, l’ASVEL prend le large (72-54). Cette avance conséquente sera cette fois suffisante pour gérer le dernier quart sans trembler face à des Lituaniens bien tristes. Devant un Astroballe ravi, l’ASVEL s’impose 93-79 et met fin à plus de onze mois de disette à domicile. Il s’agit là de leur troisième victoire de la saison. Une victoire intervenant au bon moment dans un contexte délicat.

Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a été une transition naturelle. Suiveur assidu de basket et de hockey sur glace, je garde toujours un peu de place pour suivre le cyclisme, le football et le maximum de performances françaises.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *