Nous suivre

NBA 2022-2023

Evan Fournier : « J’aimerais rester aux Knicks, mais j’ai aussi envie de jouer »

Publié le

Capture d'écran Youtube New York Knicks

NBA 2022/23 – Evan Fournier vit une saison difficile. À 30 ans et pour sa 11ème saison en NBA, l’arrière français se retrouve à la merci de son coach pour obtenir du temps de jeu. Après quasiment deux mois sans jouer, il se pose la question de son avenir dans la franchise new-yorkaise.

110 minutes. C’est le temps de jeu total d’Evan Fournier depuis la mi-novembre. Lors de ses précédentes saisons en NBA, il atteignait ce total en à peine une semaine. Le Français est complètement sorti de la rotation des New York Knicks, concoctée par le coach Tom Thibodeau. Si bien qu’il n’a l’occasion de jouer qu’en cas de blessure d’un de ses coéquipiers. Ce alors qu’il y a quelques mois, il était considéré comme un des meilleurs shooteurs de la NBA. Il avait même marqué l’histoire de sa franchise en dépassant le record de 3 points marqués sur une saison (241 contre 217 précédemment), qui datait de 1995. Tout portait à croire qu’il était une pièce importante du projet des Knicks.

Mais aujourd’hui, le voilà donc relégué sur le banc. Des jeunes au profil plus défensif (Quentin Grimes, Immanuel Quickley) lui ont été préférés par Tom Thibodeau. Et cette recette fonctionne. Les Knicks ont repris des couleurs, et sont aujourd’hui 7èmes de la Conférence Est. Ils étaient 10èmes quand Fournier a été mis de côté. Cette situation est d’autant plus crève-cœur pour le Français qu’il joue dans la franchise de ses rêves. Le scénario est loin d’être celui qu’il avait espéré à sa signature. Hier, il s’est livré au média américain New York Post.

Je suis dans la forme de ma vie, dans mon prime. Donc forcément tu as envie de jouer, surtout quand t’es un compétiteur. Et ce n’est pas comme si j’avais perdu mon niveau. L’année dernière j’étais dans un rôle nouveau pour moi, mais j’ai quand même réussi à battre un record de franchise vieux de 30 ans. Donc je vais trouver un moyen de m’adapter à cette situation. C’est comme ça.

La Trade Deadline en ligne de mire

Fournier pourrait trouver une porte de sortie dans les prochaines semaines. La trade deadline, date limite des équipes pour transférer leurs joueurs avant l’été, arrive le 9 février. Et le Français est dans les rumeurs de transfert depuis plusieurs semaines. Son profil devrait attirer des franchises. Il peut rendre des services en tant que 6ème homme – ou même arrière titulaire – dans beaucoup d’équipes. Mais son salaire conséquent (18 millions annuels jusqu’en 2025) peut rebuter.

Lui a en tout cas continué à travailler de son côté, pour garder la forme et rester prêt. Preuve de son grand professionnalisme, loué par ses coachs et coéquipiers. Quand il lui est demandé ce qu’il voudrait voir se passer, il répond honnêtement :

Le meilleur scénario serait que je reste. J’ai envie de jouer ici. J’ai eu plusieurs choix pendant la free agency, mais j’avais envie d’être un Knick. J’adore New York, et j’avais envie de jouer pour Tom Thibodeau. Donc j’aimerais rester, mais j’ai aussi envie de jouer.

Dans le camp du joueur comme de la franchise, la porte à un transfert est donc ouverte. L’objectif étant de ne pas rester sur le banc alors qu’il est dans la forme sa vie. Son ex-coéquipier Kemba Walker, qui a connu une situation similaire la saison dernière, avait finalement été transféré en juin, après une saison entière d’attente. La décision du coaching staff de mettre Fournier côté semble irréversible. Plus tôt un transfert arrivera, mieux ce sera pour lui, sportivement parlant.

Journaliste/rédacteur depuis mars 2017 - Amoureux de la petite balle jaune et du gros ballon orange qui traîne sa carcasse sur Dicodusport depuis 2017. Rafael Nadal et LeBron James sont les meilleurs joueurs de l'histoire.

Clique pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Fil Info

Actus à la une