Nous suivre

F1 2023

F1 Pays-Bas 2023 : Indétrônable sous la pluie, Max Verstappen l’emporte à domicile

Antoine Ancien

Publié le

F1 Pays-Bas 2023 Indétrônable sous la pluie, Max Verstappen l'emporte à domicile (1)
Photo Icon Sport

F1 – GRAND PRIX DES PAYS-BAS 2023 – Malgré l’interruption de course au 65ème tour suite aux conditions météorologiques désastreuses, Max Verstappen s’est adjugé une 9ème victoire consécutive cet après-midi sur le tracé de Zandvoort, égalant le record de Sébastien Vettel en date de 2013. Fernando Alonso termine deuxième tandis que Pierre Gasly profite d’une pénalité de Pérez pour ravir la troisième marche du podium.

Près d’un mois après la dernière victoire de Max Verstappen lors du Grand Prix de Belgique à Spa, la Formule 1 reprenait ses droits cet après-midi aux Pays-Bas à Zandvoort, sur les terres du double champion du monde. Plus rapide en qualifications, le Néerlandais s’est offert une huitième pole position consécutive et s’élançait devant Lando Norris (McLaren) et Georges Russel (Mercedes). Devant son public, Mad Max visait un 9ème succès en autant de courses, histoire d’égaler le record de Sébastien Vettel établi en 2013.

La pluie chamboule les positions au départ

La pluie s’abat peu après l’extinction des feux. Dès le premier tour, la piste est gorgée d’eau et la plupart du peloton décide de s’arrêter au stand. Charles Leclerc entre dans la pit lane mais Ferrari, en n’ayant pas préparé les gommes intermédiaires, rate complètement son arrêt. Le pilote de la Scuderia repart 17ème avant de remonter par la suite dans la hiérarchie. Mais l’aileron avant du monégasque est endommagé suite à un contact au départ avec Oscar Piastri (McLaren).

C’est finalement Sergio Pérez qui prend les rênes de la course devant Zhou et Verstappen à l’issue du 6ème tour. Le pilote Red Bull, alors troisième, dépose finalement assez facilement le pilote chinois dans la boucle suivante avant que Pierre Gasly profite du passage au stand de Zhou pour s’emparer de la troisième place.

Dans le 15ème tour, l’Américain Logan Sargeant part à la faute dans le deuxième secteur et envoie sa monoplace au tapis. Le crash de la Williams entraîne l’intervention de la voiture de sécurité.

La course interrompue à cause de la pluie

À la mi-course, les deux Red Bull demeurent inatteignables, Vertsappen précédant de 5 secondes son coéquipier Pérez. Surtout, le leader affole les chronos en multipliant les records du tour. Alonso se maintient quant à lui sur le podium devant Sainz et Albon, lui-même auteur d’une très bonne première partie de Grand Prix.

Jamais en mesure de se battre pour un bon résultat, Leclerc abandonne finalement dans les stands, sa Ferrari souffrant d’un gros manque de rythme.

Alors qu’elle s’était estompée, la pluie redouble d’intensité et s’abat comme un déluge au 62ème tour. Les 18 pilotes en course s’arrêtent presque tous simultanément pour chausser des intermédiaires, excepté Ocon reparti en maxi pluie.

Pérez et Zhou partent à la faute, et ce dernier va finir par abandonner quelques instants avant que les instances de la FIA ne brandissent le drapeau rouge à sept tours du terme de la course.

Max Verstappen égale le record de Sébastien Vettel

Il faut attendre 17h14 et plus de 40 minutes d’attente avant de voir les protagonistes reprendre la piste pour les sept derniers tours de course. La safety-car emmène le peloton pour deux tours de reconnaissance avant le restart en départ lancé. Alonso, deuxième, se rapproche de Verstappen alors que Pérez se voit infliger une pénalité de cinq secondes.

Au final, le champion du monde en titre remporte une 9ème victoire consécutive devant ses tifosi, venus en nombre. Fernando Alonso retrouve la deuxième place et Pierre Gasly, grâce à la pénalité de Pérez monte sur le podium.

Prochain rendez-vous dimanche prochain pour le Grand Prix d’Italie.

À lire aussi

Journaliste/rédacteur depuis mai 2021 - Coupe de monde de football, Roland-Garros, 24h du Mans autos...Qu'importe la compétition sportive, je vis le sport à chaque instant de l'année. Passionné depuis l'adolescence par son histoire, ses enjeux ainsi que par le milieu du journalisme, c'est en toute logique que j'ai décidé de rejoindre l'aventure Dicodusport. Mon but ? Vous transmettre ma fièvre sur chacune des disciplines.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *