Nous suivre

F1 2024

F1 : Zhou Guanyu prolongé par Alfa Romeo, Théo Pourchaire reste pilote de réserve

Maxime Cazenave

Publié le

F1 : Zhou Guanyu prolongé par Alfa Romeo, Théo Pourchaire reste pilote de réserve
Photo Icon Sport

F1 – A la lutte pour décrocher le titre en F2, Théo Pourchaire ne fera pas le grand saut en F1 la saison prochaine. Le jeune pilote français restera le troisième pilote d’Alfa Romeo, ce qui a été confirmé suite à la prolongation de Zhou Guanyu.

Il semblait destiné à récupérer le deuxième baquet de l’écurie Alfa Romeo la saison prochaine, aux côtés de Valtteri Bottas. Mais finalement, les espoirs de voir Théo Pourchaire faire le grand saut ont été douchés ce jeudi.

Zhou sauvé par le retour du GP de Chine ?

En effet, l’écurie Alfa Roméo a annoncé la prolongation de son deuxième pilote Guanyu Zhou pour la saison 2024, et ce, malgré des résultats faméliques depuis sa signature en 2021. Pendant ce temps-là, Théo Pourchaire a continué à faire ses gammes de manière brillante en Formule 2. Solide leader du classement général avec 25 points d’avance sur son premier poursuivant, il est tout simplement parti pour décrocher le titre mondial. Toutefois, cela ne sera pas suffisant pour avoir une place au niveau supérieur, la faute sans doute à des enjeux économiques le dépassant. Effectivement, le Grand Prix de Chine sera de retour au calendrier pour l’édition 2024, et le choix de prolonger Guanyu Zhou Guanyu pour une seule saison est sans doute lié à cette optique-là, avec la volonté de frapper un gros coup médiatique dans l’un des marchés les plus puissants de la planète.

Malheureusement, Pourchaire en fait les frais, et devra se contenter d’une place de troisième pilote au sein de l’écurie basée en Suisse. À seulement 20 ans, le pilote français a tout l’avenir devant lui, mais aurait clairement mérité d’avoir sa chance à l’étage supérieur dès la saison prochaine. Malgré tout, ce dernier s’est exprimé sobrement suite à cette annonce. Reste désormais à voir quel sera son programme en 2024.

Journaliste/Rédacteur depuis 2012 - Bercé par l’amour des Girondins de Bordeaux, les échecs de Christophe Moreau sur le Tour de France sous l'ère Lance Armstrong et le fade-away létal de Dirk Nowitzki, ma passion dévorante pour le sport a toujours été un pan incontournable de ma vie. Transmettre ma passion à l’écrit a été une transition naturelle. Suiveur assidu de basket et de hockey sur glace, je garde toujours un peu de place pour suivre le cyclisme, le football et le maximum de performances françaises.

Clique pour commenter

Laisser un commentaire

Vos commentaires sont pris en compte mais ne s'affichent pas actuellement suite à un souci technique.


Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *